ECOUTE, MON TENDRE PRINCE (français)

Imprimer

ECOUTE, MON TENDRE PRINCE

« Le silence. Ou presque. Ton pas est pourtant léger »

            Jean Grosjean, Cantilènes

 

Ecoute, mon tendre Prince, comment dans la prairie

Poussent sans bruit les herbes, les sauges et les pâquerettes,

Comme elles sur le cadran du cœur les alouettes

Font en silence grandir les jours et les nuits.

 

            Athanase Vantchev de Thracy