La fleur de cacayoer - français

Imprimer

FLEUR DE CACAOYER

Quae est igitur expectatio ?

Pourquoi donc attendre ?

 

Cette blanche fleur de cacaoyer

Sur ta peau de satin noire,

Ô ma magnifique amie ivoirienne !

 

L’étincelante noblesse de ton corps

Égale la splendeur de ta pure vertu.

 

Te regarder, t’admirer,

Aimer ton sourire de neige blanche !

 

Ô excès de souplesse, d’audace,

De souriante témérité

Et de silence généreux !

 

Ô cette beauté première partout,

Cette gaieté anonyme

Dans ce pays trois fois béni des dieux !

 

Toi, jeune fille noire,

Amie des étoiles et sœur

De la nuit de velours de soie,

Poème de cette Afrique

Si chère à mon cœur !

 

Ah, je sais, je sais,

Mon amie noire,

Que la journée qui s’en va

Ne reviendra pas demain !

 

Soudain, il pleut des clématites

Et cette patience qui assure

Notre éternité !

 

Ö, mon amie,

Plus que la sagesse est la vie !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 14 mai 2020

Glose :

Fleurs du cacaoyer : les fleurs blanche du cacaoyer sont toutes petites, à peine un centimètre de long comme de large et si tortueuses que seuls de très petits insectes et des fourmis minuscules peuvent y pénétrer afin d'y rechercher le nectar et participer ainsi à la pollinisation.

Cinq à six mois après sa fécondation, la minuscule fleur d'un centimètre va donner l'un des plus gros fruits qui soient : la cabosse de cacao. Longue d'une vingtaine de centimètres et lourde de 300 à 500 grammes, elle contient 30 à 50 graines en forme d'amande, attachées à un rachis (colonne vertébrale) central et entourées d'une pulpe mucilagineuse.