GOGYOHKA - français / anglais

Imprimer

GOGYOHKA


Ma main émue jusqu’aux larmes caresse

Les éclatantes et vertigineuses de beauté

Fleurs blanches, roses et rouges

Des luxuriants dipladénias,

Moi, le vibrant poète et modeste joueur du koto.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 11 avril  Samedi Saint 2020

Glose :

Le gogyohka ou gogyôka (en japonais  五行歌) s'inscrit dans la gamme de la poésie brève ou micro-poésie et se compose de cinq vers libres.

 

Enta Kusakabe (草壁 焔太) a créé le gogyōka (五行歌) « poème de cinq lignes ») dans les années 1950, afin de se libérer des contraintes imposées par la composition du tanka.

 

Dipladénia (n.m.), champions de la robustesse, maintenant regroupés sous le nom de Mandevilla, ornent tout l’été balcons, terrasses et massifs sans demander beaucoup de soins.

 

Les dipladénias sont originaires d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale. Les premières plantes sont introduites au milieu du XIXe siècle par le diplomate anglais Henri John Mandeville qui lui a donné son nom botanique Mandevilla.

Le dipladénia est une liane plus ou moins volubile au feuillage vert foncé brillant dont les racines épaisses servent de réserves en périodes sèches. Ses fleurs en trompette vivement coloréess’épanouissent continuellement de mai aux gelées. Les coloris initialement dans les tons blancs, roses et rouges s’enrichissent aujourd’hui de jaune vif, abricot et orange pourles sélections les plus récentes.

 

Koto (n.m.) : le koto (琴 en japonais) est un instrument de musique à cordes pincées utilisé en musique japonaise traditionnelle, notamment dans le kabuki et le bunraku.

 

Le kabuki est la forme épique du théâtre japonais traditionnel. Centré sur un jeu d'acteur à la fois spectaculaire et codifié, il se distingue par le maquillage élaboré des acteurs et l'abondance de dispositifs scéniques destinés à souligner les paroxysmes et les retournements de la pièce.

 

Le bunraku (文楽) est un type de théâtre japonais datant du XVII e siècle. Les personnages y sont représentés par des marionnettes de grande taille, manipulées à vue.

 

ENGLISH :

 

Gogyohka


With a hand moved to tears I caress

the dazzling and breathtakingly beautiful

white, pink and red flowers

of the lush dipladenias,

I, the passionate poet and modest player of the koto.

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Lundi, 13 Avril 2020 14:40 )