Voici le monde -français / anglais

Imprimer

VOICI LE MONDE

Voici le monde où tout devient lumière

Dès que le printemps

Recouvre les champs de crocus bleus.

 

Comment puis-je dormir

Si mes rêves changent en roses

La blancheur parfumée de mon oreiller ?

 

Des songes assaillent mes paupières

Avec leurs somptueux paysages

Et leurs innombrables tribus de fleurs solennelles,

 

Les aiguilles de l’horloge

Avancent en chantant sur la commode,

Ouvrent les rideaux de la nuit

Et instaurent la grâce de la paix

Dans l’air transparent

Pris dans les invisibles filets de l’affection !

 

Et ce chant merveilleux des mésanges

Au bord de la rivière,

Les mille feuilles de la mémoire

Qui aspergent l’âme de visions inattendues.

 

Ô Lycabette, je sais que le printemps

A touché de ses doigts magiques

Les bourgeons de tous les buissons

 

Ô mon Dieu,

Comment dormir

Si mes rêves marchent à l’envers ?

 

Voici le monde, ô mon Dieu !


Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 14 mars 2020

 

Glose :

 

Le Lycabette (en grec ancien Λυκαβηττός) ou Lykavittos est une colline de l'Attique appartenant à la chaîne du Pentélique.

Formée au Crétacé, elle est constituée de calcaire. Elle culmine à 277 mètres et constitue le point le plus élevé de la ville d’Athènes : le panorama qu'elle offre sur la ville en fait une destination touristique appréciée. Un funiculaire, inauguré en 1965, permet de rejoindre le sommet sur lequel se trouve la chapelle Saint-Georges (Hagios Georgios), bâtie au XIXe siècle.

L'étymologie de son nom n'est pas assurée. On a pensé, par exemple que cette hauteur était un refuge de loups (en grec : lukoi) ou encore qu'elle aurait porté un sanctuaire dédié à Lycos, fils de Pandion qui fut chassé d’Athènes par son frère Égée. Il semblerait qu'il faille trouver une explication sur l'existence en grec ancien du terme lukabas signifiant : « année ».

 

ENGLISH :

 

Here is the World

 

Here is the world where everything becomes light

as soon as the spring

covers the fields once more with blue crocuses.

 

How can I sleep

if my dreams turn to roses

the fragrant whiteness of my pillow?

 

Dreams assault my eyes

with their rich landscapes

and their countless tribes of solemn flowers.

 

The hands of the clock

on the dresser sing as they move forward,

open the curtains of the night

and establish the grace of peace

in the transparent air

caught in the invisible nets of affection!

 

And this wonderful song of the blue tits

at the river’s edge,

the thousand leaves of memory

sprinkling the soul with unexpected visions.

 

O Lycabettus, I know that spring

with its magic hands has touched

the buds on all the bushes.

 

O Lord,

how can I sleep

if my dreams are walking backwards?

 

Here is the world,

O Lord!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

 

 

 

Mis à jour ( Dimanche, 15 Mars 2020 18:30 )