Il y a des jours - franaçs

Imprimer

 

IL Y A DES JOURS

 

 

Il y a des jours pleins de fleurs du bien,

Des jours où règnent l’immobilité de l’âme,

Le soleil endormi dans les calices des crocus

Et toi, mon ange, en robe de rosée

Qui avance lentement vers moi

Avec ton voile de tristesse transparente

Et de pénombres blanches,

Le ciel rayonnant pour toile de fond !

 

Il y a le cimeterre du fleuve

Qui tranche la chair du paysage

Et fait saigner le coeur des coquelicots !

 

Il y a des champs à l’infini

Où prospèrent le chardon,

Le blé dur et la nielle bleue,

L’avoine folle et la bardane,

La mousse parfumée et le lichen gris pâle,

La verte flamme des peupliers,

L’odeur ensorcelante du basilic royal

Et de la menthe frisée,

Les blancs épis de l’orge haletant de joie,

Les souples tiges des fèves,

La molle brume maternelle

Et les chemins qui se croisent,

S’embrassent et s’éloignent !

 

Il y a la ligne embrasée des cimes

Et la beauté du monde apportée

Jusqu’à nos prunelles dans un tremblement d’or,

Dans une gloire d’espérance, par le vent.

 

Et il y a tes yeux de primevère, mon ange,

Le ruban de l’azur

Qui lie ton âme à la mienne

Et moi, moi qui t’aime de toute la force

De l’univers !

 

Il y a des jours où tout est paix,

Lumière, amour et transport !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 19 février 2020