Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

TU DIS, APPROCHE… (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

TU DIS, APPROCHE…

A Norton Hodges 

« Où je vais,
vous ne pouvez venir » »

    Evangile selon saint Jean, VIII, 21

 

Cette inlassable terreur au-dedans, parmi,
Au-dessus, au-dessous des livres !
Mots forgés de peur, nombres incalculables,
Pages livides
Où loge la crainte, veuve que la main ne peut
Circonscrire !

 

Routes, obstacles, voyages sur des larmes,
Mers, neiges, falaises, palmes, tout sauf
Le rêve dans le Rêve ! Des brises
Qui cherchent leur souffle neuf,
Des oiseaux sauvages assoiffés de tempêtes !

 

« Où je vais,
vous ne pouvez venir » !

 

- Seigneur ?

 

- Chut ! Crie, parle en silence !
Je sais entendre avec Mes prunelles !
Viens, cours, presse-toi,
Approche,
Maintenant que tu sais
La blanche, la grave pesanteur
De ce que tu nommes égarement,
Et Moi, surdité !

 

- Mais, Toi, Tu ne peux pas,
Tu ne dois parler ainsi, Seigneur,
Tu ne peux vraiment dire :
« Vous mourrez dans le péché ! »
N’es-Tu pas Rédemption et Amour,
Charité ?
Vie qu’il me faut orner de vie ?

 

« Approche ! – dis-Tu – là,
Contre Moi, sur mon Cœur !
Ce qu’ils refusent, c’est
Le sang de la vraie lumière,
La Lumière du vrai sang ! 
Qu’y puis-je ?

 

Regarde avec les battements d’eau
De ton coeur,
Des rayons sortent
De chaque graine de l’air attentif !

 

Approche !
Tout est lumière
Dans la miséricorde ! 

 

J’attends ! »

   Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce mercredi 3 novembre, Anno Christi MMIV

 

ENGLISH : 

You Say Come Close

to Norton Hodges

 

‘…whither I go,
ye cannot come.’

        St John 8,21

 

The endless dread inside,
among,
above, beneath my books!
Words forged from fear, countless
numbers,
pallid pages
where fear lives, fear the widow whom the hand
cannot
contain!

 

Roads, fences, journey through
tears,
ocean, snowfalls, cliffs, palm trees, everything except
the dream within the Dream! Breezes
looking for new breath,
wild birds thirsty for tempest!

 

…whither I go,
ye cannot come.’

 

Lord?

 

Quiet! Cry out, speak in silence!
I can listen with My eyes!
Come here, run, hurry,
come close,
now that you know
the blank solemn weight
of what you call sin
and I call deafness!

 

But You can’t
speak to me like this Lord,
You can’t really say:
You’ll die in sin!
Aren’t You the Redeemer, the Lover,
the Merciful,
the Life I most adorn with life?

 

Come close! You say, there,
lay against Me, upon My Heart!
What makes others turn away is
the blood of true light,
the Light of true blood!
I am powerless!

 

Look with the beating waves
of your heart,
rays of light are emerging from
every seed of air!

 

Come close!
Everything in mercy
is Light!

 

I’m waiting for you!

 

Translated from the French by Norton Hodges

 

 

Mis à jour ( Lundi, 26 Juillet 2010 16:57 )