Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

TROIS PETITS POEMES D’AMOUR

PDF
Imprimer
Envoyer

TROIS PETITS POEMES D’AMOUR

« Le monde est né de l'amour, il est soutenu par l'amour,
il va vers l'amour et il entre dans l'amour. »


          Saint François de Sales

I.


OUVRE-MOI TA PORTE

- Ouvre-moi ta porte, mon amour,
Je te prie !

- Que veux-tu, étranger ?

- Rien, mon amour,
Je viens t’offrir, mon cœur,
Un poème,
Et des fleurs,
Des petites fleurs bleues
Des champs !


- Je ne comprends pas, étranger !

- C’est ce que nous ne comprenons pas,
Mon amour,
Qui est le plus beau !

- Comment ça, étranger ?

- Toutes ces choses qui bougent, vibrent
Et rient dans l’air,
Mon amour,
Et que nous ne voyons pas !

II.

Mon amour,
Les rêves de bonheur
Sont inaccessibles
A ceux qui,
Fuyant le doux fleuve de l’innocence,
Ont cessé d’être enfants !

Mon amour,
Toi qui vis toujours
Au bord de l’eau transparente,
Tu peux entendre la voix du matin
Et serrer contre ton cœur
Le visage naissant de l’aube !

III.

En toi, mon amour,
Et à travers toi,
J’aime le jour qui se lève
Et la tendresse qui déborde
De chaque corolle !

En toi, mon amour
Et à travers toi,
J’aime tout ce qui
Sur cette Terre
Vit et respire !

      Athanase Vantchev de Thracy

Saint-Germain-en-Laye, le 5 mars 2009

Glose :

Saint François de Sales (1567-1622) :
saint et docteur de l’Eglise catholique. Il naquit au château de Sales près de Thorens-Glières, ville du duché de Savoie, aujourd’hui commune du département de Haute-Savoie. Issu d’une famille aristocratique, il choisit le chemin de la foi et devint l'un des théologiens les plus considérés au sein du christianisme. Ce grand prêcheur accéda au siège d’évêque de Genève. Il fonda l’ordre religieux de la Visitation.

Il exerça une influence marquante au sein de la religion mais également sur les détenteurs du pouvoir temporel que furent, entre autres, le roi de France ou le duc de Savoie. Consacrant sa vie à Dieu, il renonça à tous ses titres de noblesse. Homme d’écriture, il laissa une somme importante d’ouvrages, témoignage de sa vision de la vie. Il est considéré par l’Église catholique comme étant le saint patron des journalistes et des écrivains, et cela en raison de son usage précoce du progrès que constituait l’avènement de l'imprimerie. Ses publications imprimées comptent parmi les tout premiers journaux catholiques au monde.