Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

TROIS PETITS POEMES POUR GENEVIEVE BOURLON DE ROUVRE (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

Trois poèmes pour Geneviève Bourlon de Rouvre

 

I.

 

L’allée étoilée, la somptueuse cascade,

Le jade de vos doigts et votre cœur léger

Comme la supplique de l’eau ou le cantique des haies

Dans cette nuit de mai au temps des croisades !

 

II.

 

La nuit, vous descendez de ce tableau, Madame,

Où, dans un doux décor, vous sommeillez le jour,

Vous traversez les chambres dans vos splendides atours

Cherchant comme dans un rêve, les restes de votre âme !

 

III.

 

Vous regrettez, Madame, cette langue française si pure

Flottant comme des guipures de neige dans l’âme de l’air,

Sa claire fluidité, les somptueux éclairs

De sa limpidité, de ses sublimes tournures !           

            Athanase Vantchev de Thracy

Château de Chamarande, décembre, l’An du Christ MMVI

J’ai écrit ces trois quatrains lors de mon séjour au château de Chamarande,  près de Chaumont dans la Haute-Marne, appartenant à Madame Geneviève Bourlon de Rouvre. Ce château fut construit pour le marquis de Chamarande au tout début du XVIIIe siècle par le célèbre sculpteur et architecte du roi Louis XV, Jean-Baptiste Bouchardon (1667-1743), père du sculpteur Edmé Bouchardon (1698-1762).

Glose :

Supplique (n.f.) : du latin supplicare, « supplier ». Demande par laquelle on sollicite une faveur d’un supérieur (requête), une grâce de Dieu.

Croisades :

Première croisade (1095-1099)

En 1096, l'empereur byzantin Alexis Ier Comnène demanda à l'Occident de l'aider à défendre son empire contre les Seldjoukides. Cette demande rejoignait les préoccupations du moine Pierre l'Ermite et du pape Urbain II (pontificat de 1088 à 1099) qui, au cours d'un prêche public le 27 novembre 1095, dixième jour du Concile de Clermont, appela aux armes toute la chrétienté.

Deuxième croisade (1147-1149) 

Suite à la reprise du comté d’Édesse par les musulmans en 1144, le pape Eugène III mit tout son zèle à organiser une nouvelle croisade le premier décembre 1145. Pour cela, il demanda à son maître Bernard de Clairvaux, un des hommes les plus célèbres et les plus estimés de la chrétienté de l’époque, de prêcher cette croisade.

Troisième croisade (1189-1192)

En 1187, Saladin reprit Jérusalem. Le pape Grégoire VIII lança une autre croisade, qui fut menée par plusieurs des chefs les plus importants d'Europe : Richard Cœur-de-Lion, Philippe Auguste et Frédéric Ier Barberousse, empereur romain germanique. Frédéric se noya dans les eaux du Sélef (Asie Mineure) en 1190, laissant une alliance instable entre les Anglais et les Français. Philippe retourna chez lui en 1191 après que les croisés eurent repris Acre aux Musulmans, tandis que Richard partit l'année suivante après avoir signé un traité avec Saladin.

Quatrième croisade (1202-1204)

La quatrième croisade fut appelée par le pape Innocent III en 1202 et par Foulques de Neuilly, mais elle fut détournée par les Vénitiens qui la financèrent et qui la dirigèrent contre l'Empire byzantin orthodoxe, afin d'accroître leurs possessions dans le secteur.

Cinquième croisade (1217-1221)

Le pape Innocent III prêcha une autre croisade au quatrième concile de Latran en 1215. Les armées de la Hongrie, de l'Autriche, et de la Bavière prirent Damiette en Égypte en 1219, mais le légat du pape Pelagius d'Albanie les persuada d'attaquer le Caire, tandis qu'une inondation du Nil les força à capituler devant les Égyptiens.

Sixième croisade (1228-1229)

En 1228, l'empereur romain germanique Frédéric II, bien qu'opposé au pape (il fut excommunié en 1227 et 1239) embarqua à Brindisi pour la Syrie. Fin diplomate, il gagna Jérusalem (dont il se fit proclamer roi), Nazareth et Bethléem. Il fut démis par le pape Innocent IV au concile de Lyon.

Septième croisade (1248-1254)

Les Templiers attaquèrent l'Égypte en 1243, et en 1244 les Korasmiens reprirent Jérusalem. Louis IX de France fit une croisade sans succès contre Chypre, l'Égypte, et la Syrie en 1248-1254. Il partit d'Aigues-Mortes en France.

Huitième croisade 1270

La huitième croisade fut menée aussi par Louis IX de France (Saint Louis), contre Tunis en 1270 ; il s'embarqua également à Aigues-Mortes. Louis IX mourut de maladie au cours de cette croisade.

Neuvième croisade (1271-1272)

Édouard Ier d'Angleterre entreprit une autre croisade en 1271, mais il ne rencontra pas de succès et retourna chez lui l'année suivante. Avec la chute de la Principauté d'Antioche (1268), du Comté de Tripoli (1289) et d'Acre (1291), l'occupation chrétienne en Syrie prit fin.

Guipure (n.f.) : de guiper, lui-même du francique wipan, « entourer de soie ». Dentelle sans fond dont les motifs sont séparés par de grands vides. Guipure au fuseau, à l’aiguille, à la machine. Guipure de Venise. De Flandre, du Puy. Col de guipure. Ce qui rappelle la guipure par l’aspect ajouré et délicat.