Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

TROIS EPURES (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

TROIS EPURES

A Didier Quélin

 

1.

 

La main ouverte au chant de l’aube,

Les aubépines en fleur embaument l’étroit sentier,

Bleue, plus bleue que la mer

Devient la maison de l’air.

 

2.

 

Les abeilles habillent de frêles baisers les lavandes,

Les royaumes du sud sont si chargés de joie

Que le cœur, palpitant d’ardeur, semble s’évanouir

Sous le doux poids du pépiement des mésanges.

 

3.

 

Odeur enivrante d’herbes sauvages, de sureaux et d’orties,

Scintillement pur des eaux riantes du ruisseau,

Des rameaux de saule embrassent des rameaux de saule,

Et nous, immortels dans l’éternel recommencement de l’été !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 2 octobre 2008

Glose :

Epure (n.m.) : du verbe épurer, « rendre pur, plus pur en éliminant les éléments étrangers », « affiner », « perfectionner ». Représentation linéaire d’une figure à trois dimensions, qui en donne l’élévation, le plan et le profil. Ebauche.