Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

TROIS CICATRICES DE LILAS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

TROIS CICATRICES DE LILAS

 

« Coeli enarrant gloriam Dei
Te Deum laudamus »

(« Les cieux proclament la gloire de Dieu,
Nous te louons, Seigneur Dieu »)

  

I.

 

La maison endormie dans l’haleine des lilas !

Au loin, un ocarina pleure, pris dans la claie de la brise,

La vérité nacrée des mots tranche de sa dague
La chaleur de l’été –

 

Je sais, petite soeur, tu ne reviendras plus

A l’heure des coccinelles

Pour me dire que Dieu

Est lumière et amour.

 

Te Deum laudamus.

 

II.

 

Mains laborieuses, mains de larmes,

De fleuves, de recommencement éternel,

Mains qui ne craignent ni les étoiles pluvieuses

Ni l’été incendiaire,

Mains couvertes de plancton, de varech,

D’écume, de lichens !

 

Mains qui cultivent les noms des amis

Comme des fleurs rares !

 

Montre-moi tes mains de marguerites, petite sœur !

 

Te Deum laudamus.

 

III.

 

Le tulipier du corps embrasé par l’autan,

Des strophes sombrées,

Des rires remémorés –

 

Les bourdons inscrivent leurs devises

Sur les pétales des lauriers-roses

En ce soir fait de musc enivrant !

 

Petite sœur des muguets

Qui dort à jamais dans le torrent de lilas !

 

Te Deum laudamus.

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 12 novembre 2008

Glose :

Ocarina (n.m.) : instrument de musique à vent de forme ovoïde, ressemblant à une tête d’oie, d’où son nom : en italien oca signifie « oie », et ocarina, « petite oie ». C’est un instrument traditionnel, en Afrique. Il est conçu dans l’écorce de certains fruits, en terre cuite en Amérique et en porcelaine en Chine.

Son usage en Europe remonte aux alentours de 1860 lorsque Giuseppe Donati transforme ce qui n’était alors considéré qu’un jouet en un instrument de musique classique.

Claie (n.f.) : du bas latin °cleta, lui-même du gaulois. Treillis d’osier à claire-voie : clayon, clisse, crible. Claie servant à faire sécher les fruits, les fromages : cagerotte, caget, volette.

Plancton(n.m.) : du grec plagktov / πλαγκτόν, neutre du plagktos / πλαγκτός, « errant ».

Varech (n.m.) : mot scandinave qui signifie « épave ». Ensemble des algues, goémons, fucus, etc., rejetés par la mer et qu’on récolte sur le rivage, notamment pour les utiliser comme engrais. Sorte d’algue brune : phéophycées.

Lichen (n.m.) : du grec leikhên /λειχήν (littéralement « qui lèche »). Végétal complexe formé de l’association d’un champignon et d’une algue vivant en symbiose, très résistant à la sécheresse, au froid, au chaud : lécanore, orseille, parmélie, rocelle, usnée, verrucaire.

Autan (n.m.) : du latin altanus, « vent de la haute mer ». Nom que l’on donne dans le midi de la France au vent orageux qui souffle du sud ou du sud-ouest. Les autans : les vents impérieux.