Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

SUAVE INSISTANCE (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

SUAVE INSISTANCE

A Gabriel

« Nos chansons, au vent semées »

            Victor Hugo

 

Pourquoi ne pas ouvrir la fenêtre

Sur cet été somptueux,

Sur ce jardin luxuriant qui tombe,

Enivré de senteurs et de chants,

Dans l’étreinte mouvante

Et toujours neuve  de la mer ?

 

Pourquoi ne pas ouvrir l’intime de l’oreille

Aux mots généreux qui viennent nous offrir,

Souriants, précautionneux, fluides,

Les vases les plus précieux

De leurs trésors ?

 

Ces mots où toute la Grèce

Et ses dieux impalpables

Se taisent, assoupis

Après une fête sans précédence ?

 

Ils sont là, innombrables et vrais,

Blasons de l’éternité,

Mémoire dans la mémoire de chaque coeur

Aux plis inépuisables,

Débordant de sonorités qui,

En jaillissant du fond de nos entrailles,

Touchent le transparent visage du silence.

 

Là, dans l’âme de l’âme,

Parfois évanouis, mais toujours palpitants,

Toujours prêts à ressusciter

Ils veillent sur l’écoulement du monde.

 

Ô cette suave insistance des mots !

 

Les mots, seule matière divine

En nous qui perpétuellement vit et tressaille !

 

Seul secours gracieux,

Seule solution pure

A toute larme !   

        Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 19 juillet 2008

Glose :

Précédence (n.f.) : du latin praecedens, « précédent ». Qui précède, s’est produit antérieurement, qui est sans exemple. Antécédence, antériorité.