Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

SIX VIOLETTES SAUVAGES SUR LE CŒUR (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

SIX VIOLETTES SAUVAGES SUR LE CŒUR

A Ava 

 

« Riz aux champignons –
ne reste que la part
de ma mère morte »

            Koga Mariko

 

I.

 

A Takahama Kyoshi

 

Le chant suave du brouillard

dans le soir –

les cigales se taisent.

 

XII.

 

A Matsune Tôyôjô

 

Ton visage blanc

dans la rose de l’aube –

éclairs d’amour innocent.

 

III.

 

A Usuda Arô

 

Les eaux de l’étang blondissent

sous les caresses du crépuscule –

une femme chante

à la fenêtre.

 

IV.

 

Une fleur de giroflée

dans ma main –

je l’offre à mes parents morts

en sanglotant !

 

V.

 

A Teneda Santôka

 

Des violettes mauves,

des violettes blanches –

ici jadis

un cœur a aimé un autre cœur.

 

 

VI.

 

A Watanabe Suiha

 

Morts ma mère, mon père, mes deux frères –

le silence cogne contre la porte,

dans l’air glacé

passent et passent des corbeaux.

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, Rueil-Malmaison, Saint-Germain-en-Laye, mars 2008

Glose :

Ava : du latin avitus, nom d’une famille romaine d’origine arverne (auvergnate). La sainte patronne des Ava est une veuve chrétienne du IXe siècle qui fit don de ses biens à l’abbaye de Denain (Belgique). Fête :  le 29 avril.

Koga Mariko (née en 1924), Takahama Kyoshi (1874-1959),  Matsune Tôyôjô ((1878-1964), Usuda Arô (1879-1951), Teneda Santôka (1882-1940), Watanabe Suiha (18882-1946) : poètes japonais, maîtres du haïku.