Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

SEMBLABLE A UN RÊVE (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

SEMBLABLE A UN RÊVE

    (’ενυπνιώδες)

A Côme 

« Pas un jour sans vent
Les clochettes qui sonnent sous la brise
Servent d’abri aux abeilles »

            Ikenishi Gonsui

 

La nuit sera belle,

Le  ciel a déjà déployé ses trésors

De magnolias d’or

Et la mer a ouvert la plus belle page

De son livre mouvant.

 

Je sais que Tu viendras cette nuit,

Ô mon Seigneur,

Tu as tant besoin de mon amour bleu !

 

Mon sang attend la chaleur de Ta main,

Mon doux Seigneur !

 

Tu le sais :

Le tremblement de ma chair,

L’exaltation de la matière tout entière

Sont le chaos ordonné en cosmos !

 

Je sais ! Le néant n’existe pas,

Ne peut point exister !

Tout est être et  vie !

 

Le rien

N’est qu’une invention délétère,

Une aberration irrespirable

De l’esprit asphyxiant

Qui détourne sa face

De Ta face !

 

Ta parole sonne

Dans les clochettes de l’âme,

Pure offrande comme le miel des abeilles !

 

Debout, je veille !

Je sais que

Ton cœur, mon tendre Seigneur,

Attend d’être dit !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce mardi 28 août, Anno Christi MMVII

Glose :

Côme : du grec cosmos /κόσμος, « ordre, bon ordre », chez les Pythagoriciens « monde, univers ». Le saint patron des Côme est un médecin anargyre / ’ανάργυρος (pauvre, sans argent), c’est-à-dire qui soigne gratuitement. Avec son compagnon Damien (du latin Damia, nom de la déesse de la fertilité chez les Romains), il fut martyrisé en 303 à Cyr, au Nord de l’actuelle Syrie, lors des persécutions de Dioclétien (Caius Aurelius Valenianus Diocletianus - empereur romain de 284 à 305). Il est, avec saint Damien, le protecteur de l’ordre des médecins. Fête : le 26 septembre.

Ikenishi Gonsui (1650-1722) : poète japonais, maître dans l’art du haïku.

Les clochettes qui sonnent : il s’agit de petites clochettes qu’on suspend sous les auvents et dont le tintement cristallin donne l’illusion d’une brise rafraîchissante par temps chaud.

 

ENGLISH :

AS IF IT WERE A DREAM

       (’ενυπνιώδες)

 For Côme

 

"Not a windless day
The chimes that sound in the wind
Serve as shelter for the bees"

            Ikenishi Gonsui

 

The night will be beautiful;

Already the sky has laid out is treasures

Of golden magnolias

And the sea has opened the most beautiful page

Of its moving book.

 

I know that you will come tonight,

O my Lord,

You have such need of my blue love!

 

You know:

The trembling of my flesh,

The exaltation of the whole of matter

Are chaos ordered into cosmos!

 

I know! The void does not exist,

Cannot exist!

All is life and being!

 

Nothingness

Is but a malicious invention,

An unbreathable aberration

Of the suffocating spirit

That turns away its face

From Your face.

 

Your word sounds

In the chimes of the soul,

Pure offering, like honey of the bees!

 

Upright, I am awake!

I know that

Your heart, my tender Lord,

Waits to be spoken!

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Peter Hill