Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

RONDEAU TCHERKESSE (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

RONDEAU TCHERKESSE

A Ali Hustieev 

« Do words make up the majesty
of man…”

(« Les mots font-ils la majesté de l’ homme… ») 

            Geoffrey Hill

 

Mon Prince, chantez-moi, une vieille chanson tcherkesse

Splendide comme les sommets des cimes caucasiennes

Et douce comme le murmure des rivières sereines,

Mon Prince, chantez-moi, une vielle chanson tcherkesse !

 

Splendide comme les sommets des cimes caucasiennes

Et tendre comme la taille des filles plus blanches que neige,

Une immortelle chanson remplie de sortilèges,

Splendide comme les sommets des cimes caucasiennes

 

Et douce comme le murmure des rivières sereines,

Où l’on entend vibrer la voix candide des dieux,

La haute tendresse des cœurs limpides comme les cieux

Et douce comme le murmure des rivières sereines !

 

Mon Prince, laissez mon âme boire la lumière

De ce pays qui fait trembler d’amour vos mains

Et rayonner les larmes de vos prunelles de lin,
Mon Prince, laissez mon âme boire la lumière !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce samedi, Anno Domini MMIX

Glose :

Geoffrey Hill (né en 1932) : un des plus importants poètes contemporains de langue anglaise. Né à Bromsgrove, dans le Worcestershire, il étudie la littérature à l’Université d’Oxford, avant de devenir professeur à l’Université de Leeds (1954-1980), puis à Cambridge (1981-1988) et, enfin, à l’Université de Boston (1989-2006).