Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

REMINISCENCE (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

REMINISCENCE

A Kevin

“Avant de nous promener sur les routes,… il faut nous envelopper d’éternel”           

            André Dhôtel

 

En vain aux hypogées je cherche votre image,
Travée après travée, sculpture après sculpture,
Le temps a effacé  vos traits sur les moulures
De ses baisers impurs, de sa fureur sauvage !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

 

Saint-Germain-en-Laye, ce samedi 25 avril, Anno Domini MMIX

Glose :

Hypogée (n.m.) : du grec hupo , « sous » et gê, « terre ». Il s'agit de sépultures souterraines
creusées dans la roche, sans éléments visibles à la surface en dehors des escaliers d'accès. Ils sont composés d'une galerie principale et de deux courtes travées latérales donnant au plan de construction la forme de T renversé. Les murs sont percés de loculi (compartiments ou cellules funéraires) individuels réservés aux différents défunts de la famille.  Les personnages importants sont inhumés dans des sarcophages monumentaux surmontés de leurs statues, placés dans des grandes niches creusées dans la roche et souvent situés au fond des travées latérales.

A Palmyre (Syrie), après 128 ap. J.-C., la construction des tours-cimetières cessa de façon inexpliquée. Celles-ci furent remplacées par les hypogées déjà connus dès l'an 80 ap. J.-C.

André Dhôtel (1900-1991) : poète et écrivain français, auteur d’une œuvre particulièrement abondante. Après une licence en philosophie, il devint enseignant et connut plusieurs affectations dont, entre 1924 et 1928, un poste de professeur à L’Institut supérieur d’études françaises d’Athènes qui lui permit de découvrir la Grèce. De retour en France, il publia ses premiers textes poétiques et ses premiers récits en 1928. En 1932, il épousa Suzanne Laurent et vit naître son fils François en 1933. En 1943, nommé à Coulommiers où il restera jusqu'à la fin de sa carrière, il débuta sa vraie carrière littéraire avec les publications de "Le Village Pathétique" et "Nulle Part". En 1955, le prix Femina couronna Le Pays où l’on n’arrive jamais ». Il reçoit aussi le Prix de Littérature pour la jeunesse en 1961, année où il quitte définitivement l'enseignement. En 1974, il reçoit le Grand Prix de Littérature de l’Académie Française et, en 1975, le Prix National des Lettres.
 

Travée (n.f.) : dans le domaine de l'architecture, est une ouverture, un espace construit ou un élément de construction délimité par deux supports verticaux constituant les points d'appuis principaux ou les pièces maîtresses d'une construction (piliers, colonnes, arcs, fermes, poutres etc.). La travée au sens original du terme est une ouverture (baie). A partir de l'usage du terme travée de voûte, plus généralement, le mot travée désigne en architecture une division d'une salle, c'est-à-dire un espace couvert de plan polygonal dont les supports du mur en élévation sont situés aux sommets de ce polygone en plan.