Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

PSOUSENNÈS (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

PSOUSENNÈS

 

Nous vécûmes, mon Prince, dans la splendide Tanis

Au temps de Psousennès, image de la Beauté,

Nous aimions ses fastes, ses scarabées ailés,

La pure magnificence du dieu à tête d’ibis.

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Le mot “pharaon” est grec. Le terme égyptien pour pharaon est per-aâ ; il signifie littéralement « la grande maison ».

Glose :

Psousennès Ier (1039-991) : pharaon appartenant à la XXIe dynastie égyptienne. Son nom de naissance était Pa-seba-khâ-en-niout (Psousennès), son nom de trône, Âa-kheper-Rê (la manifestation de Rê est grande). Psousennès régna sur le Delta (Basse Egypte) tandis que la Haute Egypte, en théorie son vassal, était en fait dirigée par le grand prêtre d'Amon à Thèbes. Psousennès n'est connu que depuis la découverte de sa tombe en 1940 à Tanis. Son caveau recelait, inviolées, sa propre sépulture, celle d'un de son général  Oundebaounded, celle d’Amenophthis, le nom grec d’Aménémopé, pharaon de la XXIe dynastie et la sépulture de Sheshonq, pharaon de la XXIIe dynastie. On a ainsi exhumé quatre trousseaux funéraires précieux, des cercueils d'argent, des masques d'or, des bijoux, de la vaisselle sacrée, tous excellents témoignages du savoir-faire des orfèvres de l'époque.

Psousennès fut pharaon à l’époque qui se situe après les règnes décadents des derniers Ramsès et avant la réunification du pays par Psammétique I, pharaon d'Égypte de 664 av. J.-C. à 610 av. J.-C., fondateur de la XXVIe dynastie.

Voici les pharaons de la XXIe dynastie :

  1. Smendès (1069-1043 av. J.-C.)
  2. Amenemnesout (1043-1039 av. J.-C.)
  3. Psousennès Ier (1039-991 av. J.-C.)
  4. Aménémopé (993-984 av. J.-C.)
  5. Osorkon l’Ancien (984-978 av. J.-C.)
  6. Siamon (978-959 av. J.-C.)
  7. Pousennès II (959-945 av. J.-C.)

Tanis : Tanis est le nom grec de la ville égyptienne Djian (aujourd’hui San al-Hajar) située dans le Delta (Basse Egypte), à quelques kilomètres du lac Menzaleh. On sait très peu de choses sur l’histoire de Tanis. Vraisemblablement l’une des plus anciennes villes du Delta, elle remonterait à l’Ancien Empire comme l’attestent des pierres  portant le nom de Pépi Ier, fils de Téti, roi de 2289 à 2255 av. J.-C. (VIe dynastie), connu aussi sous le nom grec de Phios Ier. On y a retrouvé également des sphinx figurant un pharaon de la XIIe dynastie. Certains égyptologues identifient Tanis à Avaris, la forteresse des rois Hyksos, et à Pi-Ramsès, la ville de Ramsès II. Cette cité joua un rôle de première importance sous le règne de Ramsès II (XIXe dynastie). Elle devint capitale de la XXIe dynastie Tanite fondée par Smendès (1069-1043 av. J.-C.), et garda son rang jusqu’à la fin de la XXIVe dynastie (720 av. J.-C.). Les fouilles ont mis à jour, dans le grand temple d’Amon, la somptueuse sépulture de Psousennès Ier. D'autres pharaons de la XXIe et de la XXIIe dynastie libyenne y construisirent des temples en l'honneur des dieux thébains (Amon, Mout et Khonsou). Grâce à sa position dans le Delta, Tanis entretint des relations commerciales avec Byblos, l'Assyrie et la Palestine.

Khonsou : divinité égyptienne figurée sous l’aspect d’un homme à tête de faucon portant sur sa tête le disque solaire, d’un être momifié ou d’un enfant. Dieu lunaire, fils d’Amon et de Mout, il était adoré à Thèbes où il possède un temple remarquablement conservé. On l’invoquait contre les esprits malfaisants.

Insignes du pouvoir :

Les pharaons égyptiens sont représentés toujours avec les mêmes insignes du pouvoir. À côté du classique uraeus d’or ou de cuivre, porté au front, symbole du cobra dressé prêt à exterminer ses ennemis, le souverain tient dans ses mains le sceptre heka, sorte de bâton ou crosse de berger, et le flagellum, le fouet représentant l’un des deux sceptres d’Osiris (ne pas confondre avec le flabellum qui est l’éventail déployé au-dessus de la tête du pharaon lors de certaines cérémonies). Les pharaons portent sur leur tête le némès, coiffe en tissu bleu rayé de jaune dont les deux pans retombent sur les épaules et qui s'arrondit sur le dos pour finir en un boudin. Cet attribut royal était porté par le souverain dans un contexte divin et funéraire. Le roi et ses épouses menaient grand train sur les rives du Nil. Si les vestiges des palais sont rares, quelques peintures et objets réunis en conservent la magnificence. Ils parviennent à nous faire deviner un art de vivre somptueux, fait de bijoux étincelants et de meubles d’une rare délicatesse. Les fastes de la mort, dans l’Égypte antique, l’emportent presque toujours sur ceux de la vie.

Le masque splendide de Psousennès Ier n’a rien à envier à celui de Toutankhamon. Son pectoral en forme de scarabée ailé et ses doigtiers d’or (doigtier : fourreau destiné à recouvrir un doigt) sont d’une beauté inégalée.

Ibis (n/m.) : oiseau échassier des régions chaudes d’Afrique, à bec long, mince et arqué. Ibis sacré de la Haute Egypte. Thot, dieu égyptien à tête d’ibis, dieu du savoir et de l’écriture.

 

ENGLISH (My translation) :

PSUSENNES 

 

We lived, my Prince, in the magnificent Tanis

At the time of pharaoh Psousennes, who was image of the Beauty,

We liked his splendours, its winged beetles,

The pure magnificence of the god with head of ibis.

Notes :

Psusennes I - Akheperre-setepanamun Psibkhaemne (1039-991): Psusennes I was the third king of the Twenty-first Dynasty and is probably the best known of all this dynasty's kings. This is because of the discovery of his intact tomb during the excavation of Tanis. His mummy was found in the tomb and was that of an old man. Also is the tomb was a second burial chamber was for his sister and wife, Queen Mutnodjme. At some time later, her mummy and funerary objects were removed. King Amunemope's mummy and funerary objects were placed there after he was moved from another tomb that was not too far away. There were also several other mummies found in this tomb as well. These mummies were thought to have been placed here to be protected from the destruction of the other tombs around. The funeral mask of Psusennes is as beautiful as the mask of Tutankhamun.

21th Dynasty :

  1. Smendes 1069-1043
  2. Amenemnisu 1043-1039
  3. Psusennes I 1039-991
  4. Amenemope 993-984
  5. Osorkon the Elder 984-978
  6. Saimun 978-959
  7. Psusennes II 959-945

Tanis, the Greek name of ancient Djanet, is a city in the north-eastern Nile delta of  Egypt. It lays on the Tanitic branch of the Nile.

Tanis was founded in the late XX dynasty and became the northern capital of Egypt during the following XXI century. During the XXII dynasty, Tanis was also Egypt's capital (though there were often rival dynasties located elsewhere). It was an important commercial and strategic city until it was threatened with inundation by Lake Manzala. There are ruins of a number of temples, including the chief temple dedicated to Amun, and a very important royal necropolis of the Third Intermediate Period (which contains the only known intact royal burials other than Tutankhamun). Many of the stones use to build the various temples at Tanis came from the old Ramesside of Qantir (ancient Per-Ramesses), leading former generations of Egyptologists to believe that Tanis was, in fact, Per-Ramesses.

The chief deities of Tanis were the Amun, his consort, Mut, and their child Khonsu, formering the Tanite triad. This triad was, however, identical to that of Thebes, leading many scholars to speak of Tanis as the "northern Thebes".