Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

SEPT POEMES POUR MON AMI, LE BIJOUTIER DES DIEUX (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

SEPT POEMES POUR MON AMI, LE BIJOUTIER DES DIEUX,

JEAN-PIERRE BEILIN

Le divin seigneur Didier, Prince du plaisir raffiné, maître ès cérémonies fastueuses, nous convia, le vendredi 28 novembre 2003, à un impérial déjeuner au Fouquets, Jean-Pierre Beilin et moi-même. Ce fut une occasion pour moi de faire la connaissance du célèbre bijoutier. En admirant son catalogue « Comptoir Cardinet », j’ai écrit ces quelques poèmes.

 

1.

 

L’eau vive du diamant et le soleil de l’or

Sur vos doigts, Madame, tissés de clair azur,

Les lèvres de l’amour posées sur les épures

De votre cœur vibrant comme un appel du sort !

 

2.

 

Le temps intemporel a choisi Rolex

Pour dire son élégance avec suavité

En mesurant les fêtes suprêmes de la beauté

De ses battements limpides et durs comme le silex.

 

3.

 

Le sang a enfermé sa volupté exquise

Dans les incises sublimes et tendre des rubis

Qui font de votre main un ample incendie

Où se noie, Madame, mon âme de vous éprise.

 

4.

 

Dans le saphir lucide, l’artiste silencieux

A mis la douce musique de son génie sonore,

Mettez, Madame, sa flamme sur votre gorge où dort

De mon désir brûlant le feu  impérieux.

 

5.

 

L’archangélique émeraude sur votre peau brunie

Par les baisers ardents du frémissant soleil,

Mon cœur qui hume vos gestes en attendant l’éveil

Des amoureuses étreintes profondes comme l’infini.

 

6.

 

Les perles de Mikimoto, le luxe impérial

Du rêve réincarné en gouttes de lumière,

Pour vous, Madame, pour vous ces grains incendiaires

Jaillis du fond des mers à la clarté astrale.

 

7.

 

Ces fastes vertigineux, Mont Blanc et Piaget,

Omega et Breitling, Longines et Mauboussin,

Baume et Mercier, Hermès, Gucci, Perrin,

L’éclat de Herbelin ! Admire, ô vénusté,

Ces feux éblouissants où dort l’éternité!

  

            Athanase Vantchev de Thracy