Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

PLEURS SOUS LES POMMIERS EN FLEURS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

PLEURS SOUS LES POMMIERS EN FLEURS

        (In Memoriam)

A Jorge Debravo

 

« Llegas a mí con cada estrella.

En cada luna vienes a mis brazos. »

(« Tu viens  à moi avec chaque étoile.

Dans chaque lune tu viens dans  mes bras. »)

            Cristiano Alberto Gómez

 

Les mésanges

Emplissent l’air du matin

De leurs cristallins piaillements.

 

Jorge, mon Ami,

De nouveau fleurissent les pommiers !

De nouveaux les rivages du ciel

Attendent les vertes modulations

De ta voix et les poèmes vivants des forêts.

 

Ô douloureuse palette du printemps,

Tristes pinceaux des nuages !

 

Je relis tes chants, frère aimé,

Des pleurs courent sur mes joues

Et tombent sur tes mots.

Aussitôt qu’elles les touchent

Ils se changent en papillons !

 

Un frôlement de soie blesse mes lèvres,

Les ailes du temps sur mon front !

 

Toi mort ?

Non, je ne peux le croire, mon Ami,

Tu vis, tu vibres, tu ris encore et toujours

Partout où les pupilles des jeunes amoureux

Boivent l’eau vive

De tes vers !

 

Ô subtile sensualité

Des bergeronnettes,

L’air autour,

Plein d’attention aux choses infimes !

 

Toi, Jorge, mon frère,

Etoile du matin que mon cœur

Berce avec suavité

Sur les blés en herbe !

 

Les gorges des peupliers palpitent

Et tu es, Ami, la pierre de touche

Par laquelle on distingue

L’or falsifié du vrai or !  

 

Dors, dors en paix, Jorge

Des pommiers en fleurs,

Repose, mon frère en poésie

Au milieu des hautes artémises !

 

Que les jeunes filles de San José

Viennent le soir

Couvrir ta tombe

De leurs légers voiles de chants.

 

Et sache, frère, que tu as inscrit ton nom

Avec des pétales de roses

Sur tous les cœurs de ton pays !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Glose :

Jorge Debravo (1938-1967) : poète costaricain. Fils de paysans pauvres, il a connu la souffrance des simples gens. Sa poésie gagne immédiatement la sympathie du lecteur par sa grande sensibilité et son lyrisme profond.

Artémise - Artemisia Annua ou Armoise – Artemisia vulgaris (n.f.) : plante herbacée vivace de la famille des Astéracées (Composées), commune dans les régions tempérées, parfois cultivée comme plante ornementale, connue depuis l'antiquité. Les Gaulois la nommaient « ponema ». Son nom vient du nom de la déesse Artémis, protectrice des femmes malades. Dans la mythologie grecque, Artémis (en grec ancien Ἄρτεμις / Ártemis) est la déesse de la chasse et une des déesses associées à la Lune (par rapport à Apollon, qui est le dieu du Soleil). Elle est assimilée dans la mythologie romaine à la déesse Diane.

Elle est la fille de Zeus et de Léto et la sœur jumelle d'Apollon (ou simplement sa sœur, selon l'hymne homérique qui lui est consacré), avec lequel elle partage beaucoup de traits communs.

Cette plante a été utilisée pendant des siècles par la médecine chinoise traditionnelle contre la fièvre et le paludisme. Autres noms communs : armoise citronnelle, artémise, herbe royale, remise.

Cristino Alberto Gómez (né en 1987) : jeune poète de la République Dominicaine.