Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

OUI, VIENDRA UN JOUR (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

OUI, VIENDRA UN JOUR

A Penio Penev

« Et les gens seront bons. »

         Penio Penev

 

I.

 

La nuit est douce

Comme le soupir des violettes dans le jardin,

Le ciel, vert d’eau,

Jaspée de fine coulées de bleu,

Déploie à l’infini ses molles soies !

 

Je pense à toi, ami poète,

En regardant ton livre,

Ton portrait, tes yeux,

La dense clarté intérieure,

Vivante et pure de tes prunelles !

 

Je t’aime ! Je parle avec toi

A travers le mince voile de mort

Qui nous sépare !

 

Je déshabille avec précaution ton âme

De ses pensées limpides

Et les transforme en roses !

 

 

II.

 

Je lis tes vers remplis de coquelicots,

De plaies pareilles aux pivoines de Chine !

 

Tes mots sont flèches d’azur

Qui frappent mes mains

Et font saigner ma langue !

 

III.

 

La nuit d’été dérobe ton ombre

Et te rend plus transparent que l’air.

 

Oui, ami poète,

Viendra un jour sans mort,

Alors,

La vie sera ressuscitée

Dans toutes ses profondeurs !

Et nous serons enfin des étoiles

Dans le pays des fleurs et de l’amour !

Le livre du ciel

Imprimera sur nos visages

Sa double mémoire !

 

IV.

 

Le tendre Osiris, paré de bandelettes

Frottées d’encens,

Guidera nos pas vers

L’incessante, vers l’ample lumière

Des immortels !

 

Lui, le dieu léger, qui a uni en un éclair

L’infinité des siècles

Et toute la spacieuse durée du temps !

 

V.

 

Ô, mon ami,

Eternelle est l’existence des choses

Dans le sourire du Verbe !

 

         Athanase Vantchev de Thracy

Paris, la nuit du 26 au 27 février 2008

Glose :

Penio Penev  (1930-1959) : poète bulgare. Fervent communiste, il participa avec des milliers de jeunes venus de tous les coins de pays, à l’édification de la nouvelle ville de Dimitrovgrad. Adoré par les ouvriers, ouvrier lui-même, il chanta, dans des vers d’une grande beauté, la vie, les joies, l’espoir du peuple. Penev est considéré à juste titre comme l’un des plus talentueux poètes de Bulgarie. Sa maison natale au village de Dobromirovka, région de Sevliévo (Bulgarie du Nord), est transformée en musée. Il est parent avec un autre grand poète bulgare, né dans le même village, Nicolas Kolev.

Osiris : nom grec d'un dieu de la mythologie égyptienne.  La traduction de ce nom présente des difficultés et plusieurs hypothèses sont proposées. Ainsi « Ousir », ou « Iousiris », selon une ancienne graphie, a été traduit par « Siège de l'Œil » (du soleil ?), « L'œil puissant », « Celui qui fait son trône » (par allusion à son siège), « Le siège de la puissante » (par référence à la couronne), « Celui qu'elle a remis en fonction » (se rapportant à sa résurrection et à sa nouvelle puissance créatrice, grâce à la magie d'Isis).

Son nom égyptien est Ousir ou Asir ; on l'appelait aussi Ounen-Néfer (« L'éternellement beau ») et Khenty-Imentyou (« Celui qui est à la tête des Occidentaux », c'est-à-dire des défunts).

Il fait partie de la grande Ennéade d'Iounou (Héliopolis). C'est le dieu des morts et le garant de la survie du défunt dans le monde souterrain. Son symbole est le pilier Djed, ses attributs sont la barbe postiche, la crosse Heka, le flagellum Nekhekh et la couronne Atef.

Dans les textes des Pyramides, le roi défunt est identifié à Osiris. Au Moyen Empire, l'immortalité n'est plus le privilège du souverain : chaque défunt pouvait accéder à la vie éternelle, devenant lui-même pareil à Osiris.

 

ENGLISH (Traslated by Norton Hodges) :

 

Yes, A Day Will Come

to Penio Penev

 'Then people will be good.'

         Penio Penev

1.

The night is as soft
as the sigh of violets in the garden,
the sea-green sky,
striated with delicate flowing blue
rolls out its soft silks towards infinity!

I think of you, my poet friend,
as I look at your book,
your portrait, your eyes,
living and pure
with that intense inner light!

I love you! I speak to you
through the thin veil of death
that separates us!

Cautiously I strip your soul
of its crystal thoughts
and transform them into roses!

2.

I read your lines full of poppies,
of wounds like Chinese peonies!

Your words are azure arrows
that strike my hands
and make my tongue bleed!

3.

The summer night steals your shadow
and makes you more transparent than air.

Yes, my poet friend,
there will come a day without death,
and then
life will rise again
from its very depths!
And we will finally be stars
in the land of flowers and love!

The book of the sky
will print on our faces
its double memory!

4.

Tender Osiris, adorned with ritual bands
rubbed with incense,
will guide our steps towards
the ceaseless, fulsome light
of the immortals!

Osiris, the god of lightness, who united in one flash of lightning
the infinity of the centuries
and the whole long corridor of time!

5.

O, my friend,
eternal is the existence of things
in the smile of the Word!

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges