Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

ORTHONYME (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

ORTHONYME

A ma cousine Eupraxie

« Je dis mes problèmes aux étoiles, à la lune, à la mer, à la terre »

            Andich Chedid

 

« Mon cher Athanase,

Selon Pline l’Ancien,

Le savant Varron raconte

Que sur le mont Tagros

Les cavales sont fécondées par le vent. »

 

Qu’en dis-tu, mon cousin ? »

 

« Mon serein Eudoxe,

Varron dit vrai, digne enfant de ma race,

Le souffle du vent printanier

Ne fait-il pas fleurir  les arbres,

Ne féconde-t-il pas

De ses adorables baisers leurs calices,

Ne remplit-il pas

De suaves fruits leur soyeuse transparence ? »

 

Ce sont ce genre de futiles petits billets attendrissants,

Ma chère Eupraxie, que j’échange

Avec notre jeune et ravissant cousin Eudoxe !

 

Mais pendant que j’écris ces lignes délectables,

Je pense sans cesse à toi !

 

Je vois le soir violet,

Vêtu de mots délicats

Comme des pétales d’anémones 

Descendre

Sur l’imposante maison de nos grands-parents.

  

Ton visage qui attire, par sa blonde beauté,

Les mains caressantes de la nuit,

La douce fusion des couleurs,

Le geignement léger des peupliers,

Tes mains qui recueillent

Les dernières gouttes de la lumière

Du crépuscule.

 

Dans mon cœur, ma frêle cousine,

C’est toujours la Thrace,

Le Sud, l’excès de volupté,

Des poèmes d’eau et de feu, d’azur et d’obscurité !

 

C’est toujours la véranda verte

Et nos doigts aériens

Qui touchaient les syllabes sonores des étoiles !

 

Ah, Eupraxie,

Nous avons traversé ensemble

Les tempêtes de tant de livres !

 

Je vois le petit dé d’or à ton doigt de cristal

Broder, en écoutant la brise, l’histoire heureuse

De notre rustique enfance !

 

Nous sommes devenus, ma cousine,

Ce que nos voix ont laissé de nous-même

Sur les chemins émeraude de notre pays !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 19 octobre 2008

Glose :

Orthonyme (adj.) : mot forgé tardivement à partir du grec ortho / ’ορθό, « correct » et onoma / ’όνομα, nom ». Portant son propre nom : par exemple un personnage de roman ou de poème portant le nom de l'auteur de ce roman ou de ce poème.

Eupraxie : prénom, du grec ’ευπραξία, « bonheur », « succès ».  

Andich Chedid (19 ans) : jeune poète amazighe (berbère) du Rif au Maroc dont les vers et les récits m’ont fait aimer ce coin paradisiaque du monde.

Pline l’Ancien  (23 -79 ap. J.-C.) : en latin Caius Plinius Secundus est un célèbre écrivain et naturaliste romain, auteur d'une monumentale encyclopédie intitulée Histoire naturelle. Il mourut à Stabies, près de Pompéi, lors de l’éruption du Vésuve. Il adopta son neveu qui prit le nom de Gaius Plinius Caecilius Secundus (Pline le Jeune). L’Histoire naturelle, qui compte 37 volumes, est le seul ouvrage de Pline l'Ancien qui nous soit parvenu. Ce document a longtemps été la référence en matière de connaissances scientifiques et techniques. Pline a compilé le savoir de son époque sur des sujets aussi variés que les sciences naturelles, l’astronomie, l’anthropologie, la psychologie ou la métallurgie.

Varron (116-27 av. J.-C.) : en latin Marcus Terentius Varro, écrivain et savant romain de rang équestre. Dans un premier temps lieutenant dans les guerres civiles romaines et partisan de Pompée contre Jules César, en 49 av. J.-C.,  il parvint au rang de préteur. Ayant obtenu le pardon de César,  il se rallia à lui et devint responsable de l'organisation des premières bibliothèques publiques de Rome. Après la mort de César, Octavien dut le racheter puisque Marc Antoine l'avait déclaré hors-la-loi. Il abandonna alors totalement la carrière militaire pour se consacrer au savoir et à l'écriture. Il est l'auteur de près de 600 volumes, mais seule une cinquantaine nous est parvenue :

  1. Le De re rustica libri III : Économie rurale est un traité d'agriculture en trois volumes, dont nous avons conservé la totalité. Ce sont 3 livres adressés à sa femme Fundania : l'art du cultivateur, les troupeaux, l'économie rurale.
  2. De lingua latina en 25 livres: La langue latine fut longtemps une référence pour les grammairiens latins et nous en avons conservé le quart.
  3. Les Satires Ménippées : poèmes satiriques, dont seuls quelques fragments nous sont parvenus.
  4. Les Epistulae (Lettres) et les Epistolicae quaestiones (Questions épistolaires) ne sont connues que fragmentairement.

Le mont Tagros (Zagros) : montagne en Iran

Eudoxe : prénom, du grec ’ευδόξος, « qui jouit d’une bonne réputation, renommé, célèbre, glorieux.