Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LES MORTS AIMÉS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

LES MORTS AIMÉS

 

A tous mes morts

 

« Dans la nuit triste

quelqu’un

s’est mis à rire »

 

            Sumitaku Kenshin

 

Seuls nos cœurs savent où vivent

Nos morts aimés !

Ils savent :

Là où ils sont, ils ont le soleil

De Dieu pour jour éternel.

 

Leurs cœurs, toujours agités,

Connaissent l’effleurement délicat

De nos pensées.

Ils attendent que nos sourires touchent

Les cordes de leurs corps diaphanes.

 

En attendant notre visite,

Ils parlent doucement dans la nuit

Avec les étoiles,

Et rêvent, jusqu’au matin,

Aux calices de notre tendresse !

 

Flottant dans l’air embaumé,

Ils ne s’endorment que quand l’aurore,

Jaillie des cimes sereines des montagnes,

S’avance avec grâce

Jusqu’à leurs demeures solennelles

Pour couvrir leurs bouches et leurs yeux

De giroflées, du romarin et d’iris.

 

            Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 8 mai 2008

Glose :

Sumitaku Kenshin (1961-1987) : un des plus grands maîtres japonais du haïku.

Mis à jour ( Vendredi, 09 Juillet 2010 15:44 )