Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LES CHEVAUX DU CAUCASE (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

LES CHEVAUX DU CAUCASE

A Ali Hustieev

 

« Quam juvat audire immites ventos cubantem… »

(« Qu'il est agréable d'entendre les vents violents, en étant au lit… »)

 

            Tibulle

 

Chevaux circassiens, chevaux de neige, de feu,

Plus beaux que l’âme des eaux où se reflète l’éther,

Rapides comme l’ouragan, fougueux comme le tonnerre

Et chers à notre cœur comme la splendeur des dieux !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 12 août 2009

Glose :

Tibulle (en Albius Tibullus – 54 av. J.-C. – 19 av. J.-C.) : un des plus grands poètes élégiaques latins, contemporain de Virgile et d’Horace. On ne connaît pas la vie de Tibulle. Tout ce qu'on sait de lui, c'est ce que nous en disent ses Élégies ainsi qu'un passage d’Horace et une biographie anonyme tardive.

Ether : à l'origine, Ether était un dieu primordial de la mythologie grecque, personnifiant les parties supérieures du ciel, ainsi que sa brillance et sa pureté. L'origine de la notion d'éther remonterait au pythagoricien Occelos : « Occelos de Lucanie et Aristote, aux quatre Éléments ont adjoint un cinquième corps, doté d'un mouvement circulaire et dont ils pensent qu'il est la matière des corps célestes » écrit dans son ouvrage Contre les mathématiciens, le philosophe, astronome et médecin grec Sextus Empiricus qui vécut au IIe siècle ap. J.-C.

Ouragan : de l’espagnol huracân, « tornade », lui-même emprunté à une langue des Antilles. Forte tempête caractérisée par un vent très violent dont la vitesse dépasse 120 km à l’heure, et spécialement par un vent cyclonal.