Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

L’EPITAPHE D’ATHANSE DE THRACY (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

L’EPITAPHE D’ATHANSE DE THRACY

 

« Eau fraîche, qui jaillis de ce double rocher,

Et vous, statues agrestes…. 

            Léonidas de Tarente

 

Les oiseaux viendront percher sur les branches  de ce beau frêne,

Le cœur remplis d’amour, ils chanteront leurs plus beau chant de noces ;
Personne ne viendra troubler la paix de ce lieu sacré

Ni briser l’éclat de leurs voix grêles,

Car, ô passants, au pied de l’arbre émeraude

Dort à jamais d’un suave sommeil

Athanase de Thracy,

Le plus tendre poète de France.

         Athanase Vantchev de Thracy

Rueil-Malmaison, ce dimanche 6 avril, Anno Domini MMVIII

Glose :

Léonidas de Tarente (IIIe siècle av. J.-C.) : poète  grec, auteur d'épigrammes d'un genre particulier. Ce sont des dédicaces où de petites gens, maçons, chasseurs, tisseuses, joueuses de flûtes, consacrent à quelque divinité le fruit du travail de leur journée, ou bien des inscriptions pour empêcher les jeunes garçons d'abattre les fruits de quelques arbres, ou les souris de ronger le panier à pain. Il emploie avec une grande élégance technique des termes populaires qu'on ne rencontre pas ailleurs. Il ne faut pas le confondre avec le poète Léonidas d’Alexandrie (Ier siècle ap. J.-C.), c’est-à-dire trois siècle après Léonidas de Tarente.