Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LE PAIN QUOTIDIEN (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

LE PAIN QUOTIDIEN

A André Scrima

 

« Or il advint, un jour,  qu’il monta en barque ainsi que ses disciples,

 et il leur dit : « Passons sur l’autre rive du lac ». Et ils gagnèrent le large.

Tandis qu’il naviguaient, il s’endormit… »

            Evangile selon saint Luc, VIII, 22-25 

 

 

Une infinie, une nostalgique douceur

Remet de l’ordre clair dans la maison. 

Dans l’hésitante pénombre

Luit la nappe de lin :

Le pain est là,

Au centre de mon cœur,

Le pain quotidien !

 

Et son parfum est cette intimité,

Cette haute gratuité que seul connaît l’amour,

Une lumière venant de l’avenir

Dont l’âme attend joie et réconfort.

 

Ainsi pour l’oeil qui veille, pour l’homme laborieux,

Le pain devient sans hâte parole de vie

Et la parole de vie – pain essentiel.

 

Ô ma foi, étreins si tu le peux,

Etreins de ta pudeur sereine

La plénitude tangible de cet instant parfait,

Afin que, ô foi primordiale,

Dans le sommeil de Dieu,

L’éveil de l’Homme en moi

Puisse se produire !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Je dédie ce poème à un grand mystique, à un être qui a apporté un peu de cette lumière céleste sans laquelle les âmes assoiffées de paix et d’amour ne peuvent vivre.  Ami d’Emil Michel Cioran et d’Eugène Ionesco, il avait choisi le chemin silencieux qui mène à Dieu. Ce chemin discret, ignoré par la plupart des hommes ! Chemin que j’ai toujours considéré comme le plus véridique de tous les chemins. La lecture de ses Homélies est un enchantement indicible !

A Paris, ce samedi 6 mars, Anno Domini MMIV

Glose :

André Scrima (1925-2000) : prêtre, père spirituel, théologien à la réputation mondiale, né en Roumanie. Secrétaire du Patriarche orthodoxe de Constantinople, Athénagoras, il est chargé de mission par ce dernier auprès du concile Vatican II. C’est en cette qualité qu’il sera l’un des artisans des rencontres historiques qui auront lieu dans les années soixante à Jérusalem, puis à Sainte-Sophie de Constantinople.