Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LE CADRAN DE SANG (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

LE CADRAN DE SANG

 

A Florentin Benoît d’Entrevaux

« Chercher est aussi bon que contempler »

            Sainte Julienne de Norwich

 

Je lis votre

Livre des Révélations de l’amour divin,

Ô âme, il est minuit,

Minuit, ô âme !

 

Dieu de la tendresse

Fait refleurir le temps

Dans les prés vivides de l’obscurité,

Demain l’aube sera plus claire que jamais !

Demain !

 

Sur le mur attentif

L’Horloge cadence tendrement l’univers !

Les aiguilles de son être

Marquent les heures de lumière

Sur les chiffres de sang

Du cadran de ma chair !

 

Une main amoureuse

Caresse le velours des rideaux,

Tremble, espère, se sur-élève !

 

Je lis votre livre éblouissant !

Peut-il y avoir tant de profondeur

Dans une vie muette,

Tant de hauteur aussi ?

 

Nom au-delà de tout nom,

Mesure au-delà de toute mesure,

Métatron taciturne,

Prince des faces,

Seigneur

De la clarté inépuisablement pure !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Glose :

Sainte Julienne de Norwich (1342-1416) : mystique  anglaise voyante, née à Norwich où elle passa sa vie comme recluse bénédictine. Julienne eut une série de visions au cours d'une maladie grave (1373). Elle en rédigea deux récits qui traitent des mystères les plus profonds de la foi chrétienne (prédestination, connaissance de Dieu, problème du mal). La principale de ces 15 révélations porte sur l'amour divin, qui est compatible avec la crainte, mais une crainte filiale, agréable à Dieu. L'enseignement de Julienne est fait de confiance : « Chercher est aussi bon que contempler ». Dieu soutient ses élus, même quand ils ont péché. A la limite, Julienne voit une grande réparation finale, où l'univers, réconcilié avec Dieu, serait « tout bien ».

Julienne de Norwich jua de son vivant un rôle considérable, assez comparable à celui de Catherine de Sienne ou Brigitte de Suède; Norwich fut un centre de pèlerinage très actif.  Elle est l’auteur d’un ouvrage éblouissant de beauté, Le livre des Révélations de l’amour divin.

Julienne de Norwich est aujourd’hui tenue pour l’une des très hautes figures de l’histoire mystique universelle. Grâce à seize visions liées à la Passion, Julienne reçoit un enseignement sur les multiples présences invisibles de Dieu.

Vivide (adj.) : du latin vividus, « vivant », « animé », « plein de vie », « bouillant », « vigoureux, « énergique ». Vivida senectus : une vieillesse vigoureuse. Vividum ingenium : un caractère énergique. Vivida odia : une haine vigoureuse, etc.

Metatron : c'est le plus grand des archanges. Celui qui occupe le trône à coté de celui de Dieu. Pour les mystiques juifs, il est à la tête du choeur des anges les plus puissants, bien qu'il ne soit pas mentionné dans les écritures. Toutes les traductions de son nom n'ont jamais été satisfaisantes. La plus répandue est : « Celui qui occupe le trône à coté de celui de Dieu ». Son nom pourrait également signifier en latin : Metator, c'est-à-dire Le Guide. Dans un certain nombre de sources traditionnelles, il est dit que Metatron est en fait le prophète Enoch qui fut emmené au Paradis pour être transformé en un ange de feu avec 36 pairs d'ailes et un nombre incalculable d'yeux. Il y poursuivrait son existence en tant que scribe céleste. Metatron a aussi été identifié comme étant l'Ange de la Libération, celui qui lutta contre Jacob, celui aussi qui arrêta le bras d'Abraham pour l'empêcher de sacrifier son fils Isaac, et finalement celui qui conduisit les Hébreux pendant leur 40 ans d'errance dans le désert. Dans certaines écoles de mysticisme, il est dit que Metatron est le plus grand en taille de tous les habitants du ciel. Metatron a la charge de la nourriture de l'humanité. Il est connu pour être le lien entre les humains et Dieu. Il a un frère jumeau : Sandalphon. Il réside dans le Septième Ciel et quand il est invoqué, apparaît sous la forme d'une colonne de feu qu'on dit plus brillante que le soleil. Il serait également l'auteur du psaume XXXVII. Il est l'Ange suprême de la mort à qui Dieu donne chaque jour la liste des âmes qui devront être recueillies. Il délègue ensuite ses ordres à ses subordonnés, Gabriel et Sammael. Au ciel, Metatron est également le professeur des enfants morts prématurément.