Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LE BALAYEUR DE LA RUE MONTEVIDEO A PARIS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

LE BALAYEUR DE LA RUE MONTEVIDEO A PARIS

 

« Vous me demandez à moi le pèlerin

Quelques rimes pour vous »

            Leonardo Sinisgalli,

            Une rue d’Udine

 

Le matin de mai penche son visage de saphir

Sur la ville. Un vent aussi léger qu’une main pleine d’amour

Se promène presque nu dans les rues.

Une odeur de sommeil se répand des fenêtres ouvertes.

Et voici, l’Ange du rêve qui accompagne,

Invisible, le vieux balayeur de la rue de Montevideo !

 

Le vieux balayeur !...

Il va, il avance dans la demi-obscurité,

Courbé sur un long balai vert comme le printemps,

Berçant, dans sa tête blanche,  sur ses boucles de neige

D’un enfant vieilli, au rythme régulier de ses mouvements,

Des rêves éblouissants de beauté :

 

Et son cœur se met à battre, à vibrer, à chanter,

A son doux toucher le trottoir se change en une

Prairie aux fleurs innombrables,

Le caniveau devient un ruisseau cristallin

Qui dévale, sautillant, joyeux, les pentes émeraude

D’une montagne qu’il semble connaître.

 

Pris de vertige, il s’arrête un bref instant,

Lève la tête vers le ciel

Pour entendre le poème éternel

De l’eau claire, de l’onde vierge

Comme sa lointaine enfance !

Puis il ouvre brusquement les yeux

Pour ne pas s’évanouir dans les flots limpides

De cette sublime vision !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

 

Antibes, ce dimanche 29 juin, Anno Domini MMVIII