Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LA MORT EST UN VISAGE DOUX (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

                                Eugène Delacroix - La Mort de Sardanapale

 

LA MORT EST UN VISAGE DOUX 

 

A Anastase Crassas 

 

« Si tu es vent, soulève-moi,

Si tu es lumière, brûle-moi,

Si tu es Mort, fais-moi mourir » 

            Yorgos Themelis (1900-1976)

 

Seigneur, Tu m’as accordé

L’humiliation intense,

La joie légère et le cœur compact de qui est né

Misérable et rejeté !

Tu as fait de moi une propriété de rien !

 

Ô soir d’un jour ardent,

Douceur pour l’esprit et le corps,

Douceur !

 

Je ne comprends pas !

Et je suis triste à mourir !

Où est la lumière qui s’est écoulée

De Tes plaies ?

Où est l’extatique beauté jaillie de Ton visage ?

 

Mon cœur bat comme la page fatiguée

D’un livre très ancien

Sous la caresse exaltée de la brise !

 

« Ouvre les prunelles de ton âme,

Et tu verras ! Ma lumière ?

Elle est dans la main de chacun !

Dans ta main ouverte à la bonté !

Enlever, c’est ajouter :

Telle est l’essence du sang incréé

La substance de l’intime lumière !

 

En passant tes doigts attentifs

Tu sauras, toi qui frémis

Comme tourterelle sur la plus haute

Branche d’un saule d’eau,

Que la Mort est un visage doux,

Doux inépuisablement,

infiniment !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

A Paris, ce vendredi 5 novembre, Anno Christi MMIV

Glose :

Yorgos Themelis (1900-1976) : est un des plus grands poètes grecs de tous les temps. Il est le type même, l’icône du poète salonicien : un sens aigu du sacré, une lecture très particulière du symbole. C’est un silentiaire byzantin au verbe fait de lumière mystique, de rêves sombres et princiers, difficilement déchiffrables, un monde riche et compact, habillé d’une chatoyante et délicate tunique de sereine volupté.