Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

KONTAKION (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

                                                   La Nativité du Christ

 

KONTAKION

« Réveille-toi, pourquoi dormir, ô mon âme, pourquoi dormir ainsi ? Car, voici, la fin
s’approche,  et tu rendras compte au jugement. Veille, donc, ô mon âme, pour que t’épargne
le Christ Dieu, lui qui est partout, dans tout l’univers, qu’il comble de sa présence.

                                   Kontakion extrait du Tripode  de Carême

 

Viens Souffle léger,
Viens comme une voix imperceptible
Dans la haute voix de la nuit.

Viens, apporte dans Ta calme bonté
La consolation décisive.
Fais sourdre dans mon cœur fatigué,
Dans mon corps blessé
Par l’ombre des mots,
Ta souveraine compassion,

Que puis-je T’offrir à Toi
Qui est tout ? Je n’ai que
Quelques larmes bleues
De pénitence et d’amour,
Des douceurs revêtues
De chair ensanglantée !

Oui, je me souviens,
J’ai encore la rosée de mes lèvres
Pour te chanter,
Et mes mains laborieuses
Pour caresser
Le suave reflet de Ta face
Dans le diamant
De mon désir de Toi !

Viens ! Sois le baiser ultime
De la paix dans la clameur,
La chaleur du Ciel
Dans les glaces ardentes
De mon corps !

Toi seul, ô Souffle de lumière,
Toi seul Tu peux faire de moi
Une graine vivante
De Ta lumière !

Aie pitié de moi, ô mon Seigneur,
Ô Toi, mon Maître aimé,
Mon attente à la saveur indicible !

            Athanase Vantchev de Thracy  

Paris, ce samedi 13 novembre 2004

Glose :

Kontakion : du grec kontakion, « petite hymne », lui-même de kontos, « petit ».  Strophe
poétique dans l’Office Divin qui résume ce qui a été dit antérieurement. Le plus grand auteur
de kontakia fut saint Roman le Mélode. On rencontre parfois la forme kondakion, avec un
« d » à la place du « t ». Saint Roman le Mélode ou  Romain le Mélodiste (mort vers 540
ap. J.-C.)
 : Syrien, diacre de Berytos, il fut ordonné prêtre à Constantinople. Il est le plus
grand des compositeurs d’hymnes liturgiques grecques. Nous possédons quelque quatre
vingts hymnes du millier qui lui sont attribuées. Se distinguant tous par leur poésie, leur
profondeur et leur pureté, ses ouvrages comptent parmi les chefs-d’œuvre de la liturgie
universelle.

 

ENGLISH :

Kontakion

 

« Wake, why sleep O my soul, why sleep so? For, behold, the end is near, and you will have to answer on Day of Judgement. Take heed, then, O my soul, so that Christ the Lord will spare you, He who is everywhere in the universe and fills it with His presence.”

            Kontakion from the Lenten Triodion

 

Come slight Breath,
come like a still small voice
in the clamour of the night.

Come! In your quiet kindness
bring me comfort at last.
Through the shadows of words,
let your ultimate compassion spring up
in my tired heart,
in my wounded body.

What can I give You,
You who are everything? I only have
a few blue tears
of penitence and love,
and gentle spirit clothed
in this body flesh!

Yes, I know,
I still have the dew on my lips
to sing to You,
and these work-worn hands
to trace
the dear reflection of Your face
in the diamond
of my desire for You!

Come! Be the final kiss
of peace in the noise and haste,
the fire of Heaven
in the blazing ice fields
of my body!

You alone, O Breath,
You alone can make of me
a living seed
of Your Light!

Have mercy on me, O my Lord!
In You, O my beloved Master,
rests my hope to taste
what lies beyond the senses!

 

Translated from the French by Norton Hodges