Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

DES NOTES NAÏVES (français / anglais))

PDF
Imprimer
Envoyer

 

                                                       Collines

DES NOTES NAÏVES…

A Heydar Yaghma

 

Ils me font trembler d’étonnement

Ce chant égaré en lui-même,

Cette nuit de la main qui cherche

La perfection d’un visage endormi !

 

Notes naïves que le vert translucide du vent

Et le jaune joyeux des pâquerettes,

Toutes assiégées de la douceur de l’aube,

Eparpillent sur l’imprononçable élégance des collines.

 

Innommable foisonnement des possibilités d’être,

Précipitation du jour

Dans les ténus interstices de l’âme !

 

Infini de chaque mot,

Ensemencement du ruisseau des syllabes

Qui frappent contre l’ingénue lucidité du jeune cœur !

 

Tu restes muet devant la vie irréparable,

Devant la langue des capucines

Et le vif parfum des pudiques giroflées,

Détournes ton visage

Du pusillanime éclat de la blancheur du matin

Et t’en retourne, saisi de tant de rites unanimes,

Vers le lent écoulement de la vieille rivière !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 20 avril 2010

Glose :

Heydar Yaghma (1926- 1986) : poète iranien. Il est enterré sur le site archéologique de Shadiyakh, entre la tombe d’Omar Khayyam et celle de Farid Al-Din Attar. Issu d'une famille modeste, il doit travailler dès son plus jeune âge pour subvenir à ses besoins et ne peut fréquenter l'école, ce qui ne l'empêche pas d'apprécier les grands poètes iraniens, tels que Ferdowsi. Il exerce le métier de maçon. À l'âge de trente ans, il s'installe en ville, se marie et fréquente des associations de lecture du Coran. Il y apprend à lire et rencontre des gens cultivés qui, séduits par ses poésies, l'encouragent à écrire et à publier. Il est l’auteur d’un célèbre recueil de poésie "Voyage parmi les ghazal de Yaghma" (1986), contenant près de 4500 strophes. Une partie de cet ouvrage sera reprise et intégrée au livre "Le maçon poète" paru en trois volumes en 1994 aux éditions Mohaqeq. Sa poésie traite en majeure partie de l'amour et véhicule les valeurs de la vie modeste et de la richesse intérieure.

ENGLISH :

 

 

Naive Notes...

For Heydar Yaghma

They make me tremble with astonishment:

This song lost in itself

And this night where a hand seeks

The perfection of a sleeping face!

 

Naive notes which the translucent green of the wind

And the joyful yellow of the daisies,

Both besieged by the gentleness of dawn,

Scatter over the unpronounceable elegance of the hills.

 

Unnameable burgeoning of the possibilities of being,

Urgency of day to rush

Into the fine cracks of the soul!

 

The infinity of every word,

The sowing of the stream of syllables

Knocking against the innocent lucidity of a young heart!

 

You are struck dumb by a life beyond repair,

By the language of nasturtiums

And the lively scent of modest wallflowers,

You turn your face away

From the fainthearted brightness of a white morning

And you turn, gripped by the unanimity of so many rituals,

Towards the slow flowing of the age-old river!

 

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Jeudi, 22 Avril 2010 11:00 )