Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

INTROPATHIE PRINTANIERE (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

                                     Ciel nocturne

INTROPATHIE PRINTANIERE

A Norton Hodges

« Quand nous lisons les vieux livres… »

      Tchao Yi

Mon âme, Norton, est tapissée d’étoiles,

Tu le sais, mon Ami.

Les dieux aussi le savent,

Car ce sont eux qui ont orné de flambeaux vivants

Les parois de mon âme !

 

Aujourd’hui je veux des muguets,

Des muguets, des muguets,

Beaucoup de muguets et de lilas

Et le parfum mélancolique des vieux livres !

 

Voici pourquoi mon âme étincelle, mon Ami,

La face tout entière tournée vers l’eau du ciel,

Seule dans cette posture d’astre humain

Parmi les vrais astres voguant

Sur les routes maritimes du firmament !

 

Aujourd’hui je veux des muguets,

Des muguets, des muguets,

Beaucoup de muguets et de lilas

Et le parfum mélancolique des vieux livres !

 

Je veux aimer tout, mon cher Norton,

Aimer ardemment tout sans comprendre.

Mais aimer n’est-il pas déjà comprendre dans l’ordre?

 

Aujourd’hui je veux des muguets,

Des muguets, des muguets,

Beaucoup de muguets et de lilas

Et le parfum mélancolique des vieux livres !

 

 

Est-il métaphysique sans espérance ?

Est-il gnoséologie sans charité ?

J’y crois, Norton, je sais que tout est tout

Et que ce tout est tout est pour toujours

Et que personne ne peut priver personne

De sa part d’éternelle éternité !

 

Aujourd’hui je veux des muguets,

Des muguets, des muguets,

Beaucoup de muguets et de lilas

Et le parfum mélancolique des vieux livres !

 

Tu entends la terre trembler dans ma foi,

Je suis tout entier tissé de survie, de vie trépidante sans limite.

Les printemps des siècles, ceux qui se sont retirés dans le silence,

Ceux qui s’avancent dans le bruit,

Ont l’odeur de narcisses entre mes dents.

 

Aujourd’hui je veux des muguets,

Des muguets, des muguets,

Beaucoup de muguets et de lilas

Et le parfum mélancolique des vieux livres !

 

Tu sais que toutes les saisons viendront à mon anniversaire

Toute la beauté deviendra manifeste dans chacun de mes mots !

Des roses, des roses, des roses, afin que je marche parmi les roses,

Afin que je m’endorme sous les roses !

Que je m’endorme, enfin !

 

Aujourd’hui je veux des muguets,

Des muguets, des muguets,

Beaucoup de muguets et de lilas

Et le parfum mélancolique des vieux livres !

 

Oui, un muguet

Pour décorer l’âme de chaque poète !

Une branche de lilas

Pour glorifier chaque poème !

Est-ce beaucoup réclamer ?

Dis, mon Ami Norton,

Mon poète anglais de génie,

Est-ce trop demander ?

 

Aujourd’hui je veux des muguets,

Des muguets, des muguets,

Beaucoup de muguets et de lilas

Et le parfum mélancolique des vieux livres !

 

         Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce mercredi 25 avril, Anno Gratiae MMVII

Glose :

Intropathie (n.f.) : terme créé par le professeur genevois Théodore Flournoy (1854-1921)
pour traduire le terme du philosophe allemand du groupe de Göttingen, Hans Lipps (1889-1941), Einfühlung. Projection de ses propres sentiments dans un autre être, vivant ou non, auquel on s’identifie ; par exemple quand on se met en imagination à la place d’une voûte, d’un arc-boutant, comme si l’on soutenait soi-même les poussées qu’ils supportent.

Tchao Yi (Tchao Yun-song, Tchao Ngeou-pei – 1727-1814) : érudit chinois bien connu par ses Notes sur les vingt-deux Histoires dynastiques et autres ouvrages historiques et littéraires, qui en font une des grandes figures du mouvement intellectuel de l’ère de l’empereur de Chine K’ien-Long ou Quianlong (1736-1795) dont le règne correspond à une période féconde dans l'art de la céramique.

Gnoséologie (n.f.) : dans son Dictionary of Philosophy and Psychology (1901-1906), l’éminent psychologue américain James Mark Baldwin (1861-1934) propose d’entendre par épistémologie la théorie de la connaissance au sens le plus général du mot : « origine, nature et limites de la connaissance », et d’entendre par gnoséologie « l’analyse systématique des concepts employés par la pensée pour interpréter le monde », y compris la critique de l’acte de connaître, considéré quant à sa valeur ontologique.

 

 ENGLISH :

Spring Intropathy

for Norton Hodges

'When we read old books...'

Tchao Yi

My soul, Norton, is covered with stars,
you know this, my Friend.
The gods too know it,
for they hung the living torches
on the walls of my soul!

 

Today I want lilies of the valley,
lilies, lilies, lilies of the valley,
lilies of the valley and lilacs
and the melancholy fragrance of old books!

That's why my soul sparkles, my Friend,
its face fully turned towards the ocean of the sky,
the only human star poised
among the true stars sailing
the sea routes of the firmament!

Today I want lilies of the valley,
lilies, lilies, lilies of the valley,
lilies of the valley and lilacs
and the melancholy fragrance of old books!

I want my love to be universal, my dear Norton,
I want to love everything passionately without understanding.
But isn't loving already a kind of setting in order?

Today I want lilies of the valley,
lilies, lilies, lilies of the valley,
lilies of the valley and lilacs
and the melancholy fragrance of old books!

Isn't this a metaphysics without hope?
A gnoseology without charity?
Yet I believe in it, Norton, I know that everything is everything
and that this everything is everything is for ever
and that no one can deny another
their part in eternity's eternity!

Today I want lilies of the valley,
lilies, lilies, lilies of the valley,
lilies of the valley and lilacs
and the melancholy fragrance of old books!

You can hear the earth tremble in my faith,
I am wholly forged from survival, from pulsating life without limit.
The spring times of the centuries, those that withdrew into silence,
those that advanced into the tumult,
leave the scent of narcissi between my teeth.

Today I want lilies of the valley,
lilies, lilies, lilies of the valley,
lilies of the valley and lilacs
and the melancholy fragrance of old books!

You know that all the seasons will be my birthday guests
that all beauty will become manifest in my every word!
Roses, roses, roses, let me walk among roses,
let me sleep among roses!
Let me sleep, at last!

Today I want lilies of the valley,
lilies, lilies, lilies of the valley,
lilies of the valley and lilacs
and the melancholy fragrance of old books!

Yes, a lily of the valley
to grace the soul of every poet!
A lilac branch
to glorify every poem!
Is this too much to demand?
Tell me, Norton my friend,
my English poet of genius,
is this too much to ask?

Today I want lilies of the valley,
lilies, lilies, lilies of the valley,
lilies of the valley and lilacs
and the melancholy fragrance of old books!

 

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

04.05.07.