Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

INTERVALLE (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

                                            Le Rhin

 

INTERVALLE 

"Πολυμαθη νον ο διδσκει"

("L'excès de connaissances ne profite pas à l'esprit.")

            Héraclite d’Ephèse

 

Fleuves des jours

Qui abreuvent les solitudes paisibles.

Fleuves qui déversent

Dans les mains des heures

Le vin fiévreux d’amours impossibles !

 

Fleuves qui délavent

Sur le granit des croix

Des noms à jamais oubliés !

 

Fleuves de connaissances

Dans les chambres intimes

Du chagrin ! 

 

Fleuves inépuisables des jours !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Glose :

Intervalle (n.m.) : du latin intervallum.1. Distance d’un point à l’autre, d’un objet à un autre objet. 2. Ecart entre deux sons, mesuré par le rapport de leurs fréquences. 3. Espace de temps qui sépare deux époques. 4. Philosophie : terme employé par divers philosophes pour représenter l’ensemble  de ce qui distingue ce qu’on appelle cause de ce qu’on appelle effet, et en particulier l’écart temporel entre l’une et l’autre. C’est dans ce sens que j’emploie ce mot ici.

Héraclite d’Ephèse (544/541 – 480 av. J.-C.) : Héraclite était issu d’une famille illustre et sacerdotale. Il renonça en faveur de son frère aux privilèges que lui donnait le statut de descendant de Codros, roi d'Athènes, dont le fils, Androclès, fonda Éphèse. Parmi ces distinctions, on comptait la fonction honorifique de roi ou la présidence des cérémonies de Déméter[]. Il lutta contre les démocrates de sa ville, et n'était guère apprécié de ses concitoyens. C'est l'un des rares Présocratiques dont nous connaissions un peu le caractère, mais sans pouvoir distinguer la légende de la vérité : d'humeur mélancolique, méprisant et irritable, la foule des hommes le dégoûtait : « Héraclite appelait jeux d'enfant les pensées des hommes ». Sa misanthropie est devenue légendaire : selon plusieurs auteurs, il pleurait de tout quand Démocrite riait de tout. Lucien de Samosate en a fait un portrait dans Les Sectes à l'encan.

Son orgueil semble avoir également été très grand : jeune, il déclarait ne rien savoir, mais, plus tard, il affirmait tout savoir. Il aurait tout appris par lui-même, car, disait-il, « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». []Nous ne savons d'ailleurs rien de ses maîtres ; les anciens ne savaient pas où le situer dans la série des philosophes. Il semble donc avoir été un autodidacte. Néanmoins, certains en font un disciple de Xénophane[ ]ou de Hippase, et Hippolyte, manifestement à tort, le range parmi les pythagoriciens.

Les anecdotes sur sa mort sont contradictoires. Misanthrope, il partit vivre dans les montagnes, vivant de plantes ; mais, étant tombé malade (hydropisie), il revint dans sa ville où il chercha en vain à se soigner : s'étant recouvert de bouse pour assécher son corps, il mourut et fut, selon Diogène Laërce, mangé par les chiens. D'autres disent qu'il mourut plus tard d'une autre maladie.

ENGLISH : 

Interval

'Learning many things does not teach understanding.'

Heraclitus

 

Days are rivers
drowning our peace and solitude.
Into the outstretched hands of the hours
they pour
the feverish wine of impossible loves!

They wash away
from granite crosses
names now for ever forgotten!

Rivers of knowledge will breach
even intimate rooms
filled with grief!

The rivers, the endless rivers of days!

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges
10.07.07.