Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

HYDRANGEAS (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

                        Hydrangeas ou Hortensias

HYDRANGEAS

“Soul of love and tongue of fire”

 (“Âme d’amour et langue de feu”)

            Walt Whitman

 

A Kevin

Non, non, mon Ange des roses, je ne pourrais chanter
Ta séraphique beauté et ton amour orphique
Comme le savant Denys ou Lycophron chalcique
Ont su chanter les fastes du temps chevalier !

Mais dans des vers plus doux que les baisers du vent
Sur tes cheveux flottant dans la mystique des mots,
Je glorifie ton âme, amie des moineaux,
Enfant au beau sourire plus clair qu’un diamant !

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 19 juillet 2007. J’ai écrit ce poème dans mon petit jardin plein d’hydrangeas ou hortensias.

Glose :

Lycophron de Chalcis : poète grec du IIIe siècle av. J.-C., né à Chalcis en Eubée (Grèce). Selon la Souda, il vécut en Égypte, à la cour de Ptolémée Philadelphe. Il fit un grand nombre de tragédies et de poésies diverses. Il prit place, avec Aratos et Théocrite, dans la Pléiade poétique de cette époque.

Il ne reste de Lycophron qu'un poème intitulé Alexandra (autre nom de Cassandre, fille de Priam) : c'est une longue prédiction des malheurs réservés à Troie et aux Grecs après la prise de la cité, écrite dans un style énigmatique et difficile (vocabulaire, syntaxe, références mythologiques). 

Denys le Périégète (Ier siècle ap. J.-C.) : écrivain et poète grec, né à Charax en Susiane (Iran). Il est l'auteur d'un poème sur la géographie intitulé Périégèse, ou Voyage autour du monde. Son œuvre a été traduit en vers latins par Priscianus, Festus Avienus et Papius, en prose latine par Henri Estienne et en vers français par Bénigne Saumaise (1597). Susiane : nom donné à une contrée de l'Asie qui porte aussi le nom d'Elam et fut habitée par une population de langue touranienne.

 

ENGLISH (My translation into English) :

Hydrangeas

For Kevin

“Soul of love and tongue of fire”

            Walt Whitman

 

No, no, my Angel of the roses, I could not sing

Your seraphic beauty and your orphic love

As the scholar Denys or Lycophron chalcique

Knew how to sing the splendours of time, the eternal knight!

 

But in verses sweeter than kiss of the wind

On your hair floating in the mystic of the words,

I glorify your soul, friend of sparrows,

Child with beautiful smile clearer than a diamond!

 

Notes:

Lycophon of Chalcis (circa 320 BC) : Hellenistic poet from Chalcis in Euboea. When a young man he went to Alexandria and became one of the Pleiad of tragic poets. The only work of his to survive is the Alexandra, a dramatic monologue in 1, 474 lines of iambic trimeters in which the slave set to watch Alexandra (i.e. Cassandra) reports her prophecies to her father Priam, king of Troy. They concern the destruction of Troy and the crime of Ajax, the return of the Greeks and their fate, Aeneas' arrival in Latium, the eventual struggles between Europe and Asia, and the rise of Roman power. These last passages, which concerned events of Lycophron's own lifetime, raised doubts even in antiquity as to whether he could really be the author. The whole poem is written in an extremely obscure and allusive style. Lycophron was also the author of a prose treatise on comedy (which has not survived).

Denys le Périégète (1 century AD) : Greek poet and writer, born in Charax in Susiane. He is the author of a poem on the geography title Périégèse, or Journey around the world. His work was translated in Latin verses by Priscianus, Festus Avienus and Papius, into Latin prose by Henri Estienne and in French verses by Bénigne Saumaise (1597).