Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

EUPHUISME (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

EUPHUISME

A mes parents aimés qui reposent  dans la paix du Christ

 

« Dicere cum conor curam tibi, Pamphila, cordis »

 (“J’essaie de t’avouer le souci, Pamphila, de mon coeur”)

            Valerius Ædituus

 

Lascaris, Alciat, Marulle, Erasme, More,

A vous mon cœur doit tant d’épigrammes classiques

Que le pieux Planude, moine, ascète, mystique,

Sauva d’une main de cire des catacombes des morts !

   Athanase Vantchev de Thracy

 

Glose :

Valerius Ædituus (Ier siècle av. J.-C.) : poète latin, auteur d’épigrammes. On ne sait rien de précis de la vie de cet auteur.

Euphuisme (n.m.) : style maniéré qui tire son nom d’Euphues, œuvre romanesque de John Lyly (1554 - vers 1606). Elle représente la première grande manifestation de la conscience qui se développait chez les Anglais de la Renaissance et révèle les possibilités de leur langue maternelle.

Constantin Lascaris (1434/1435 - 1501) : docte Grec qui, fuyant les Turcs, gagna l’Europe où il publia à Florence le manuscrit du moine Maxime Planude (vers 1260-1330). Cet infatigable  compilateur, auteur de la fameuse  Anthologie de Palude  avait réuni un nombre incalculable d’œuvres poétiques grecques et latines arrachant à la mort et à l’oubli éternel des trésors qui sans son travail assidu et sans son abnégation exemplaire auraient été perdus à jamais. D’autres grands savants byzantins avaient regagné l’Europe : Chrysoloras, Chalcondyle, Bessarion, Trapezunce, Argyropule, Gémiste Pléthon. Ils contribuèrent largement à l’épanouissement de la culture occidentale. Ce sont des noms chers à mon cœur. Les humanistes : l’Italien André Alciat  (1492 – 1550), le Grec Michel Marulle (1450-1500), le Flamand Erasme de Rotterdam (1469-1536) et l’Anglais Thomas More (1478-1535) participèrent au renouveau de la pensée en faisant connaître les auteurs de l’Anthologie à l’Europe entière.

Catacombe (n.f.) du grec kata / κατα, « en bas » et tumbos / τυμβος , « tombe ». Les catacombes sont des excavations souterraines où les anciens plaçaient dans des tombes les corps qu'ils ne brûlaient pas. La plupart de ces catacombes n'étaient à l'origine que d'anciennes carrières abandonnées. Les plus fameuses sont celles de Rome, principalement celles de Saint-Sébastien ; celles de Naples qui, d'abord employées à la sépulture des païens, furent au IVe siècle uniquement réservées aux chrétiens (on y a construit un grand nombre d'églises et de chapelles); celles de Syracuse, les célèbres latomies (carrières où l’on renfermait des prisonniers) de Denys le Tyran ; celles de Catane, d’Agrigente et de Païenne. Souvent les catacombes servirent de refuge aux chrétiens des premiers siècles : dans les temps de persécution, ils s'y réunissaient pour célébrer en secret les mystères de leur religion.