Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LA DAME AU MIROIR (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

             Michel-Ange - Sibila delfica (La chapelle Sixtrine)

 

LA DAME AU MIROIR

A Aglaé

« La connais-tu, Daphné, cette ancienne romance

Au pied du sycomore, ou sous les lauriers blancs… »

         Gérard de Nerval,

          Delfica

           

Le miroir à main, l’ébauche d’un beau visage

Plongé dans un ciel qui chante et éblouit,

La vie évanescente d’un cœur léger, épris

De cet après-midi venu du fond des âges.

 

C’est vous, Madame, c’est vous, jaillie d’un souvenir

Que l’âme avait rangé dans un repli du temps

Et qui vient ce soir heurté la face du sang,

Cherchant à devenir poème, musique, sourire !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce jeudi 18 février, Anno Domini MMX

Glose :

Aglaé : prénom, du grec aglaos / ’ αγλαός, « brillant, splendide ».

Gérard de Nerval (1808- 1855) : pseudonyme de Gérard Labrunie, poète français. Fils d'Étienne Labrunie, médecin militaire, et de Marie-Antoinette Laurent fille d'un marchand linger. Gérard est élevé par son grand-oncle maternel, Antoine Boucher, à Mortefontaine, dans la campagne du Valois, à Saint-Germain-en-Laye et à Paris. Au printemps 1814, le docteur Labrunie retrouve la vie civile et s'installe avec son fils à Paris.

En 1882, il entre au collège Charlemagne, où il a pour condisciple Théophile Gautier. C'est en classe de première (année scolaire 1823-1824) qu'il composa son premier recueil resté manuscrit de cent quarante pages : Poésies et Poèmes par Gérard L. 1824 qu'il donna plus tard à Arsène Houssaye. Il se suicida en 1855.

Sycomore (érable sycomore) - (Acer pseudoplatanus) : arbre de grande taille de la famille des Sapindacées (anciennement Acéracées) fréquent dans les régions montagneuses d’Europe.

Delfica (ad.) : delphique (delfica en italien), de Delphes, site d'un important sanctuaire panhellénique dans la Grèce antique. Il est dédié au dieu Apollon Pythien et caractérisé par la présence d'un oracle. Delphes se trouve en Phocide.

Le nom de Delphes (Δελφοί / Delphoí) vient du mot dauphin (δελφίς / delphís) : dans la poésie homérique, Apollon aurait pris la forme de cet animal pour attirer les marins crétois chargés d'instaurer son culte sur le site.