Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

PHILIPPE DE RENTY (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

                              Philippe de Renty

 

PHILIPPE DE RENTY

A Philippine de Renty

« Brûlon en tout pour Dieu, par tout pour Dieu »

         Gaston de Renty

 

Dors, dors, mon doux Ami, que ton sommeil rédime

Le temps des solitudes blessées par la souffrance,

Que dans tes veines d’iris le livre du silence

Fasse à nouveau fleurir l’éclat des jours sublimes, 

 

Et que la fine pluie qui accompagne tes pas

Vers le vertige d’une aube peuplée de chants sereins,

Soit le signe sonore, l’avertissement divin

Que désormais ton âme sera calice de joie.

 

Adieu, Ami très cher, mes pleurs sauront inscrire

Ton nom sur les vitraux du ciel printanier

Pour que la brise vienne couvrir de ses baisers

 

Ses lettres enlacées aux sons attiques des lyres !

La nuit, assis en face du Zodiaque d’opale,

Je chercherai, tremblant, ton immortelle étoile !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

A Paris, ce mercredi 17 février, l’An de Grâce MMX

Aujourd’hui, le 17 février 2010, au cimetière Père Lachaise, sous une pluie fine, j’ai dit adieu à mon Ami Philippe de Renty ! Je dédie ce poème à son unique fille, Philippine de Renty.

Glose :

Gaston-Jean-Baptiste de Renty (1611-1649) : écuyer, seigneur et baron de Landelles et de Bény en Normandie, homme de Dieu, saint laïque, ancêtre de Philippe de Renty. Il reste peu de choses du château des Renty, mais le clocher de Bény, de style militaire, rappelle toujours le zèle du saint baron qui la fit élever. Pour plus de renseignements sur la vie de ce grand homme, lire l’ouvrage de Raymond Triboulet « Gaston de Renty, 1611-1649, un homme de ce monde, un homme de Dieu. » (Beauchesne Editeur, Paris, 1991).

Rédimer (verbe) : du latin classique redimere, « rachter ».  

Opale (n.f.) : pierre semi-précieuse opaque ou translucide à reflets irisés. L'origine du terme opale vient du mot sanskrit upala signifiant « pierre précieuse », qui est à l'origine du mot grec opallion et du latin opalus. Pline l’Ancien écrit à propos des opales :

« Formées de ce qui fait le mérite des pierreries les plus précieuses, elles ont offert à la description des difficultés infinies; car en elles se trouve le feu subtil de l'escarboucle, l'éclat purpurin de l'améthyste, le vert de mer de l'émeraude; et toutes ces teintes y brillent, merveilleusement fondues. Parmi les auteurs, les uns ont comparé l'effet général des opales à l'arménium, couleur employée par les peintres; les autres, à la flamme du soufre qui brûle, ou à celle d'un feu sur lequel on jette de l'huile ». Armenium : couleur verte.

ENGLISH :

 

Philippe de Renty

For Philippine de Renty

‘Let us burn in everything for God, through everything for God’

                   Gaston de Renty

 

Sleep, sleep, my gentle Friend, may your sleep redeem

The lost times of solitude wounded by suffering,

May the book of silence make your bright glorious days

Bloom through your veins again like irises,

 

And let the fine rain that follows your footsteps

Towards that unimaginable dawn thronged with serene song,

Be the resounding sign, the divine proclamation

That henceforward your soul will be a chalice of joy.

 

Farewell, my very dear Friend, my wise tears will etch

Your name on the stained glass windows of the spring sky

So that the breeze may come and cover with its kisses

 

The letters clasped in the strains of Attic lyres!

At night, I will sit and watch the opal Zodiac,

And search, trembling, for your immortal star!

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Jeudi, 18 Février 2010 18:02 )