Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

DES PAROLES ANCIENNES (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

                              Raphael (autoportrait)

 

DES PAROLES ANCIENNES

 

« Hélas ! Je prie et flatte
ce qui me fera mourir… »

 

            Gace Brulé

 

Où es-tu à présent, ô mon enfant ?
Pourquoi ce silence, pourquoi cette peine
Qui fait trembler ma main
Dès que j’essaie de t’écrire ?

 

En vain ma mémoire dessine
Sur la poussière salée de la vitre
Ton visage, tes yeux, ta gorge, ton sourire,
Tes bras rincés à l’huile de karité !

 

Cette attente réitérée, ces frissons de la peau
Qui courent comme les ondes d’un ruisseau sous
Le voile vieilli du silence,
Des paroles anciennes
Plus douces et plus savoureuses
Que des framboises sauvages !

 

Reviens, mon enfant,
Rends favorable pour ma tristesse
Ta fureur juvénile, la rutilance de tes gestes,
Les arches votives de tes colères fraîches !

 

Reviens, ô âme aimée, calme l’inquiétude
De ce soir, la mélancolie des arbres,
L’empire du souvenir assoupi,
L’incendie qui jaillit glacial de ma poitrine !

 

Reviens, rends la vie au temps mort,
La divine surprise de frémir au sang figé,
Viens, parle, chante,
Apaise de ta main réconciliée enfin
Avec la tendresse
Les battements
De ce soir de septembre !

 

A Paris, ce dimanche 19 septembre, Anno Redemptori MMIV

Glose :

Grace Brulé (vers 1159 – ?) : poète, troubadour, chevalier. Son nom Brulé vient de Burelé,
surnom d’une famille champenoise. Il vécut probablement à Nanteuil-les-Meaux, où il écrivit
entre 1179 et 1212. Il fréquenta la comtesse Marie de Champagne, le comte Geoffroy de
Bretagne (demi-frère de Marie), les comtes Louis Ier de Blois (fils d’Aélis, sœur de Marie) et
Thibaut Ier de Bar, Guillaume de Garlande, seigneur de Livry, Gilles de Vieux-Maison,
Bouchard Ier de Marly, Guy de Ponceaux, châtelain de Coucy et Conon de Béthune. Peut-être
prit-il part à la Troisième ou à la Quatrième Croisade. Sa poésie est pleine d’ardeur
amoureuse et de raffinement.

Karité (n.m.) : mot d’une langue d’Afrique de l’Ouest. Arbre (sapotacées) appelé aussi arbre
à beurre, qui croît en Afrique équatoriale et dont la graine renferme une substance grasse,
comestible après traitement et utilisée dans la fabrication des cosmétiques (beurre de karité).