Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

COMME LES ROMAINS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

COMME LES ROMAINS


A Béatrice


« Quel est, Pyrrha, l'adolescent aux formes délicates, aux cheveux inondés de parfums, qui, sur un lit de roses, au fond d'un antre frais, te presse amoureusement entre ses bras ? »

          Horace, Ode I

Comme les Romains, Madame, je dis avec aisance
« Mon bon génie » au lieu de l'odieux « Moi »,
Ainsi je vis heureux faisant de la joie
Le temple où les dieux répandent leur connaissance.

Athanase Vantchev de Thracy

Boulouris, ce mercredi 8 août 2007

Glose:

Les Romains évitaient de dire « Moi » ou « Je » qui leur semblait insuffisant pour exprimer la complexité de l'être humain. Ils le remplaçaient par l'expression « Mon génie » ou « Mon bon génie ».

Glose:

Génie (n.m.):
du latin genius, lui-même du verbe genere, « générer », « créer ». Dans la religion romaine, le Genius est une divinité domestique. Le génie est une personnification de la puissance d'action d'un individu. Ce génie apparaît à la naissance d'un individu et disparaît à sa mort.

La représentation du génie dans la religion romaine: le génie avait une toge et une corne d'abondance. Il pouvait aussi être figuré sous forme de serpent.

Le culte du génie était rendu dans le laraire.

Laraire (n.m.): autel que les Romains réservaient au culte des Lares, les Dieux du foyer. Un laraire est situé dans la maison des Vettii à Pompéi. Il se présente comme un petit temple entouré de deux colonnes, surmontées d'un fronton triangulaire. Au centre, l'ancêtre de la famille, vêtu d' une toge, fait une libation, entouré des dieux Lares qui dansent en tenant en main un rhyton (corne d'abondance). En bas figure un serpent qui représente le génie du propriétaire.

Libation (n.f.): la libation est un rituel religieux consistant en la présentation d'une boisson en offrande à un dieu. Ce rituel fut très pratiqué dans les religions de L'Antiquité. Les liquides offerts en libations étaient variés. Le plus souvent du vin, du lait ou de l'huile d'olive.Les textes grecs anciens font souvent mention de libation (spondè) accompagnée d'une prière ou d'un vœu.
Dans sa lettre aux Romains, saint Ignace d'Antioche compare le martyr des chrétiens à une libation.

Dans la culture hip-hop américaine, la libation consiste à verser une petite quantité de liqueur de malt, ou autre alcool, sur le sol. Ceci en hommage à des camarades enterrés ("dead homies") ou en prison, ou simplement pour consacrer une nouvelle entreprise.

Saint Ignace d'Antioche (vers 35 - mort probablement en 107) : d'origine syrienne, il fut le troisième évêque d'Antioche, après saint Pierre et Evode, à qui Ignace a succédé vers 68.
Ignace, qui se donnait aussi le nom de « Théophore » (c'est à dire, qui « porte Dieu » en lui), avait été probablement un disciple des apôtres Pierre et Jean. Plusieurs de ses lettres nous sont parvenues ; on le considère en général comme l'un des Pères apostoliques (les premiers des Pères de l'Eglise), et un saint par l'Église catholique, qui le fête le 17 octobre, et par les Églises Orthodoxes et catholiques orientales, qui le fêtent le 20 décembre.
Dans la culture hip-hop américaine, la libation consiste à verser une petite quantité de liqueur de malt, ou autre alcool, sur le sol. Ceci en hommage à des camarades enterrés ("dead homies") ou en prison, ou simplement pour consacrer une nouvelle entreprise.

Hip-hop: le hip hop est un mouvement culturel et artistique apparu aux Etats-Unis au début des années 70. Depuis, il s'est diffusé dans le monde entier. Issu des ghettos new-yorkais, il mélange des aspects festifs et revendicatifs.

Les quatre principaux éléments de la culture hip-hop sont le rap, et plus généralement la musique hip-hop, le graffiti, le deejaying, le break dance et les autres danses hip-hop. On ajoute parfois aussi le beatbox, voire le street-language, le street-fashion, le street-knowledge et le street-entrepreneurialism.

Souvent assimilée au rap qui n'est pourtant qu'un de ses aspects, l'histoire du mouvement hip-hop se confond souvent avec celle du courant musical.