Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

CLIMAX (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

                           Moine du Mont Athos (Grèce)

 

CLIMAX 

« Ne cherche pas à beaucoup parler quand tu pries, de peur que ton esprit ne se distraie à
chercher les mots ».

            Saint Jean-Climaque (vers 570-649)

« Ta chambre, je la vois, ô mon Seigneur, toute illuminée, et je n’ai pas l’habit nuptial pour y
entrer et jouir de ta clarté : illumine le vêtement de mon âme, et sauve-moi, Seigneur, sauve
moi. »

            Exapostilaire, ton 3, Triode du Carême

 

Le sang qui coule de ma bouche,
C’est la fleur
De mon amour,
Ô mon Seigneur !

Ce sont, ô mon tendre Veilleur,
Les mots qui se font
Et qui se défont
Dans ma gorge !

L’Echelle céleste,
L’Echelle du Paradis,
Où est-elle dans ma fièvre
Immensément blanche !

Je Te le dis, ô mon Seigneur,
Les livres… les livres ont épuisé
Le tissu de ma mort !

Gardent-ils encore des mots purs,
Des songes lumineux ?

Gratitude ! Oui, je dis,
Je répète
La solennelle gratuité
De Ton chant !

L’âme suspendue
A la feuille d’un rien,
D’un soupir !

L’heure ? Laquelle ?
Le vêtement ?
Sous le chiton, le cœur devine
La fraîche extrémité de la chair,
La limite de la clarté !

Tu me dis d’être, de me tenir debout,
De veiller de chambre en chambre,
De nuit en nuit !

Et ce sang qui ne cesse
De couler de ma bouche !
Ces voix qui me transpercent !

Tu ne veux pas, Tu ne le peux pas,
Ô mon Ami, Tu ne peux pas
Me laisser errer de strophe en légende,
De cri en silence,
Sans temps ni lieu,
Sans visage !

Toi,
Si haut dans mes larmes,
Soutiens ma langue,
Soulève-la vers plus de perfection !

Ô Lumière, viens, penche-Toi,
Ouvre ma tempe
A la très légère brise.
Ce soir. Ici,
Sous le ciborium
De l’air, des roses,
De l’été !

M’évanouir ? Tu le veux ?
Comme un chant
Dans le bleu de la mer !

« Ta chambre, je la vois,
Ô mon Seigneur, toute illuminée,
Et je n’ai pas l’habit nuptial
Pour y entrer… »

Aie pitié de moi,
Ô Berger de l’Humilité,
Ô Prêtre caché
Des sanglots !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

A Paris, ce mardi 21 décembre, Anno Redemptoris MMIV

Glose :

Climax ou Klimax (n.f.) : du grec klimaks, klimakos, « escalier », « échelle ». « Klimax »
(« L’Echelle céleste », « L’Echelle du Paradis », « La Sainte Echelle » ou encore « L’Echelle
de la perfection ») est le titre d’un traité d’ascèse de saint Jean Climaque, higoumène (abbé)
du monastère de Sainte-Catherine-du-Sinaï. L’ouvrage décrit les degrés des vertus
monastiques. En les gravissant, le moine sa rapproche progressivement de la beauté céleste.
Saint Jean Climaque (vers 570-649) : appelé Climaque à cause de son livre. Natif de
Palestine, il devint à seize ans moine au mont Sinaï. Par la suite, il se retira à différents
endroits dans le désert arabe. A l’âge de soixante-quinze ans, il devint abbé du Sinaï. Ayant
résigné cette charge après quatre ans, il mourut comme ermite.

Exapostilaire (n.m.) : mot grec signifiant « mission ». Synonyme : tropaire. Cantique chanté
à l’Office de matines entre le Canon et les Laudes.

Chiton (n.m.) : du grec chitôn, chitônos, « vêtement », proprement « vêtement de dessous,
tunique » Tunique dorienne en laine, courte et sans manches, avec des boucles pour l’attacher
aux épaules, et chez les esclaves et les ouvriers, ne couvrant que le bras gauche et la poitrine.
Tunique fendue, laissant voir les hanches, à l’usage des jeunes filles spartiates. Tunique de
femme, tunique  ionienne en lin, longue et avec manches portée sous l’himation. Himation
(n.m.) :
du grec imation, imatiou, « pardessus », « manteau ». On trouve chez Plutrque ev
imatiois
(en latin togati) – « les citoyens vêtus de la toge ».

Ciborium (n.m.) : mot latin d’origine grecque kibôrion, « ciboire ». Deux significations : 1.
Vase sacré en forme de coupe où l’on conserve les hosties consacrées pour la communion. 2.
Baldaquin (baldachinum) de pierre, de bois ou de métal.