Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Vision matinale - français

PDF
Imprimer
Envoyer

VISION MATINALE

 

Appuyé contre l’épaule turquoise

De la pénombre

Dors mon duveteux petit chat !

 

Des songes, insaisissables

Comme des gouttes de mercure,

Glissent sur les ailes de l’âme !

 

Des gamins délurés

Emplissent de leurs voix de jade

Les allées qui mènent à la mer.

 

Une brise rose soleil caresse

Mes paupières !

Et soudain, je rêve au  célèbre tableau

De Gustave Moreau L’Apparition.

Des frissons froids parcourent

Tout mon être et ne cachent rien

De l’effrayante à souhait

Déconvenue de la jeune Salomé !

 

Je tremble et écoute

Les conversations amoureuses

Des racines des arbres qui m’entourent

Et comprends tout à coup

Que  le contraire de la foi

Est l’abîme du nihilisme !

 

Oh démesure de l’orgueil

Qui érode la lumière de l’âme !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le24 août 2020

 

Glose :

Gustave Moreau (1826-1898) est un peintre, graveur, dessinateur et sculpteur français. Il est l'un des principaux représentants en peinture du courant symboliste, imprégné de mysticisme. Son style se caractérise par son goût du détail ornemental, imprégné de motifs antiques et exotiques.

 

L’Apparition : cette toile illustre un épisode tiré du Chapitre XIV de L’Evangile de saint Mathieu. Jean-Baptiste, pour avoir stigmatisé l’union illégitime entre Hérodiade et le roi Hérode, a été enfermé.

 

Pour se débarrasser de cet importun, la reine, au terme d’une danse que sa fille Salomé exécute devant le roi, l’engage à demander en récompense la tête de Jean-Baptiste. Ce court récit a donné lieu à de très nombreuses œuvres se focalisant sur la figure de Salomé qui n’est pourtant pas l’instigatrice du crime. Cette princesse juive va enflammer l’imaginaire des peintres, devenant l’archétype de la femme fatale.

 

Gustave Moreau s’inscrit donc dans une tradition qu’il va subvertir en inventant cette apparition fantastique de la tête du précurseur nimbée, dégouttant de sang devant Salomé horrifiée. Dans ce tableau, on distingue : à gauche Hérode trônant, hiératique près de son épouse ; à droite le bourreau impassible, glaive en main ; sur le fond sombre un réseau de lignes dessine une architecture étrange et inquiétante mêlée à des figures de divinités païennes, à des motifs décoratifs médiévaux.

 

Ce riche décor ornemental, caractéristique de l’art du peintre, emprunté aux siècles les  plus reculés, aux civilisations les plus lointaines, rend cette scène difficile à situer dans l’espace et le temps et ajoute à son caractère énigmatique. Gustave Moreau transforme cet épisode biblique en une fable, un poème peint dont le propos se veut édifiant en même temps que prétexte au rêve.