Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Les hymnes d'd'Enheduanna - bfrançais

PDF
Imprimer
Envoyer

LES HYMNES D’ENHEDUANNA

 

Toi, la plus belle des  princesses de l’Antiquité

Femme sublime chère aux dieux et aux hommes,

Toi, Enheduanna,

Poétesse et prêtresse sumérienne,

Gloire immortelle d’Akkad

Et d’Ur, la ville la plus sereine  des villes !

 

Toi, devenue à jamais musique,

Toi qui as écrit plus de quarante-deux hymnes sublimes

Dédiés aux habitants du ciel et aux temples

Des cités splendides du royaume

Sippar, Esnunna et Eridu,

Lorsque la généreuse Mésopotamie

Etait la terre des majestueuses ziggourats.

 

Ô textes d’une beauté inépuisable,

Ô mon âme, toute émerveillée

Par tant de splendeur,

Arrête-toi et bois

Une gorgée de leur pure lumière !

 

Je vois en rêve des fleurs,

En rêve j’embrasse leurs calices d’or !

En rêve je lis à haute voix

Les poèmes de la féconde,

De l’intelligente terre sumérienne !

 

Ô livres délicieux de ma chambre,

Ô fontaines qui chantent

Dans les strophes cristallines

De leurs pages de neige !

 

Les vieux arbres dans le jardin

En murmurant réveillent

Tant de hauts souvenirs des temps passés.

 

Et les voix des morts ressuscités

Versent de la vie pure

Dans les prairies de ma poitrine essoufflée !

 

Ô rides des âges

Plus belles que les pétales des roses !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 18 août 2020

 

Glose :

Enheduanna (ou encore EnheduanaEn-hedu-ana ou EnHeduAnna, 23ème siècle avant JC), prêtresse et poétesse akkadienne, est la plus ancienne écrivaine dont le nom et une partie des écrits nous sont parvenus.

.

Fille de Sargon d’Akkad, roi fondateur de l’empire d’Akkad  en Mésopotamie, la princesse Enheduanna naît au 23ème siècle avant J.-C. ; le règne de son père est généralement situé vers 2334-2279 ou légèrement plus tard. Originaire de la ville d’Akkad, Enheduanna serait plus vraisemblablement la fille d’une concubine de Sargon, une prêtresse sumérienne du diei de la Lune Nanna ou Sin que de la reine Tašlutum.

Sargon témoigne à sa fille une grande confiance. Pour mieux contrôler les populations sumériennes du sud, il l’envoie dans cité d’Ur, une des plus importantes villes mésopotamiennes, pour en faire la grande prêtresse de Nanna, la déesse féminine de la Lune et de la déesse de l’amour et de la guerre Inanna. Enheduanna est la première à porter ce titre de haute prêtresse, que d’autres princesses porteront à leur tour par la suite. Son nom, adopté avec son nouveau rôle de grande prêtresse, signifie peut-être « Noble ornement du dieu ».

Enheduanna occupe sa charge pendant une quarantaine d’années. Il est possible qu’elle ait été divinisée après sa mort.

Une ziggurat (ou ziggourat) est un édifice religieux mésopotamien à degrés, présent aussi en Élam, constitué de plusieurs terrasses supportant probablement un temple construit à son sommet.