Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

CHANT JOYEUX (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

CHANT JOYEUX

 

« Cheveux d’or, voix d’argent… »

            Marc-Antoine Muret

 

Comme des prairies où poussent mille milliers de fleurs

Brille ton sourire, Corinne, ma joyeuse maîtresse,

Emblème de la beauté, blason de la jeunesse

Lis, rose et lumière qui font chanter mon cœur.

           Athanase Vantchev de Thracy

Fleurigny, avril 2008

Glose :

Marc-Antoine Muret (1526-1585) : poète français. Né à Muret (près de Limoges), Muret entra très jeune comme précepteur dans la maison de l’archevêque d’Auch, puis chez un riche marchand de Villeneuve d’Agen. Après plusieurs postes en province, Muret se fixa à Paris où un public brillant suivit ses leçons de philosophie. Lié d’un côté avec les érudits Dorat, Buchanan, Turnèbe, Antoine de Gouvéa, Passerat, il le fut aussi avec les poètes de la nouvelle génération. En 1552, âgé de vingt-six ans, il publia à la fois un Commentaire de l’Ethique d’Aristote, et les Juvenilia, recueil de ses poèmes latins. Ses succès éveillèrent des jalousies : accusé de sodomie, il fut incarcéré au Châtelet, d’où ses amis le firent élargir. Retiré à Toulouse il est de nouveau accusé et condamné à être brûlé vif avec son présumé complice. Prévenu à temps, Muret se réfugia en Italie où il fut accueilli à bras ouverts par les savants de Venise, Loredano, Contarino, Bembo, les Manuce. Le cardinal Hippolyte d’Este le pressa de venir grossir sa petite cour littéraire à Ferrare. A Rome, où Pie V l’accueillit, il donna un cours d’éloquence et de philosophie, puis de droit civil. Grégoire XIII, juriste lui-même, lui décerna le titre de citoyen romain et l’appela « le flambeau et la colonne de l’école romaine ». Quand Etienne Báthory, roi de Pologne, lui offrit un traitement de 500 écus d’or pour se l’attacher, Grégoire doubla la somme. A la fin de sa vie Muret entra dans les ordres. Il mourut à Rome le 4 juin 1585.

 

ENGLISH :

 

Song of Joy

'Hair of gold, voice of silver...'

      Marc-Antoine Muret

 

Like meadows where a thousand thousand flowers grow

is your shining smile, Corinna, my joyful mistress,

you who are the emblem of beauty, youth's coat of arms,

the lily, the rose, the light that makes my heart sing.

 

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

15.04.08.