Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La miséricorde divine - français (bon texte)

PDF
Imprimer
Envoyer

LA FÊTE DE LA MISÉRICORDE DIVINE

 

Spes mihi prima deus

(Dieu est mon premier espoir)

 

Ô Fête de lumière, fête de la divine bonté

Qui fait s’épanouir mon cœur

Comme le frêle bouton

D’un beau lis printanier !

 

La tête posée sur les genoux de mon ange,

J’écoute respirer la terre

Et entends les cantiques des océans

Portés par les grands vents.

 

Tout mon corps vibre d’émotion

Et je comprends par miracle

La précision des mots sacrés

Au milieu de l’attention nue des capucines.

 

Je veille quand il fait un peu de lune,

Rejoins en prière l’immensité de la terre

Et lis les messages des anges

Écrits sur les tendres feuilles des érables,

Et m’écrie, essoufflé :

Ô monde, ô chaste géographie !

 

Et dans mon sommeil,

Perfection de mon existence,

Je visite les forêts d’étoiles

Lourdement suspendues

Au-dessus de millions de toits !

 

J’aime le matin taillé

En petites éternités

Et le sourire de mon grand-père

Qui, assis sur un banc de chêne,

Répare la vieille horloge de la maison,

Sous la tintinnabule des clochettes

Des jeunes brebis !

 

Ô jour sacré où les cœurs des anges,

Remplis de l’huile de la bonté,

Brillent comme des myriades

De petits soleils

Pour réchauffer les cœurs

Des hommes démunis de tout !

Ô Fête de la miséricorde divine,

Ô lumière des lumières !

Ô fonts baptismaux de nos âmes !

Parfum de la Divine miséricorde

Que je respire à fond !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 1er juin 2020

 

Glose :

 

La fête de Miséricorde Divine : fête de la Miséricorde est célébrée le premier dimanche après Pâques ou le deuxième dimanche de Pâques, appelé actuellement Dimanche de la Divine Miséricorde.

 

Cette fête a été instituée en 1985, tout d’abord pour l’Archidiocèse de Cracovie par son pasteur, Mgr le Cardinal Franciszek Macharski, puis célébrée dans quelques autres diocèses de Pologne. Dix ans plus tard, en 1995, le Saint Père Jean Paul II l’a étendue sur tous les diocèses de Pologne, à la demande expresse de l’Épiscopat de Pologne. Le 30 avril 2000, le deuxième dimanche de Pâques et le jour de la canonisation de sainte Faustine à Rome, le Souverain Pontife Jean Paul II l’a instituée pour l’Église universelle.

Qui est l’auteur de cette fête ?

 

Le Seigneur Jésus ! Il dit à Soeur Faustine : « Je désire que le premier dimanche après Pâques soit la fête de la Miséricorde (P. J. 299). Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma miséricorde; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces. »