Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Et le Verbe fut au commencement - français

PDF
Imprimer
Envoyer

ET LE VERBE FUT AU COMMENCEMENT

Et le Verbe fut au commencement de l’aube

Et les hommes les plus accomplis

Se lavaient chaque matin

Dans la fontaine de leurs larmes.

 

Ah, cette joie de la paix intérieure,

La transparence du sens

Et l’air qui façonne nos allures !

 

Ton doux visage d’anémone,

Tes paroles de neige et de liseron,

L’eau pure de l’œil,

La nudité de l’esprit,

La respiration allégée du lac

Et ton corps de blé mûr appuyé

Contre les rochers

Déshabillés par l’aurore !

 

Et moi, mon ange, et moi,

Avec l’antique brûlure de mon âme,

Je détourne mon visage,

Les yeux éblouis de douleur !

 

Ô cette nouvelle stratégie des étoiles,

Cette profondeur vertigineuse

De nos noms, de l’essence de nos rêves

Et de ce jour fleuri du beau mois de mai !

 

Ô fiévreuse substance de l’air,

Ô arbres et racines purs

De nos longues et nobles lignées,

Nos âmes qui s’agitent

Comme de blanches tourterelles !

 

Oui, Seigneur,

Le Verbe de l’amour fut

Au commencement de l’aube !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 26 mai 2020