Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Je parle avec le monde - français

PDF
Imprimer
Envoyer

JE PARLE AVEC LE MONDE

Matin de douloureux confinement,

Seul dans la maison,

Je parle avec la table,

La commode, les chaises,

Le plafond, le plancher.

 

La tendresse du regard

Mêle substances et âges des objets,

Fait vibrer l’âme discrète de l’air.

 

Le jour a la parure de la solitude

Et de la mer, des rochers des îles

Et de l’orange du ciel.

 

Je prends le vieux briquet à amadou,

Cadeau de mon bien-aimé oncle Alexandre,

Réussis à allumer ma pipe

Et retrouve le parfum de l’espoir.

 

Dehors, les mésanges bleues,

Libres et joyeux

Comme un moine chinois,

Jouent dans les pêchers en fleur.

 

Alors une immense humilité

Envahit doucement mon âme,

Je comprends soudain

Les mystères du monde,

L’allègre peinture des paysages,

Et, devenu contemplation vibrante,

Vois et admire le vol éthéré des anges

À travers l’univers.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 1er mai 2020

Glose :

Le briquet à amadou, appelé briquet à mèche ou briquet des poilus, ne requiert ni essence ni gaz. Il est doté d’une longue mèche en amadou, originaire de l’amadouvier, un champignon parasite des arbres. A son extrémité, une molette en acier et une pierre à silex, proches d’une pierre à briquet classique, assurent l’allumage de la mèche, qui doit se situer en face de cette molette. Vous aurez à souffler sur cette mèche, afin qu’une flamme apparaisse. Il s'agit d'un système rustique mais intéressant pour les situations dans lesquelles vous risquez de ne pas avoir de bouteille de gaz ou d'essence à disposition. La flamme s’éteint très simplement, grâce à une perle d’acier. Elle tire sur la mèche, ce qui a pour effet d’étouffer le feu.