Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Remplis mes plaies - français

PDF
Imprimer
Envoyer

REMPLIS MES PLAIES

Cette élégant chaise de fumeur

Posée, jadis, sur le perron par grand-père.

Enfants, nous n’osions pas l’approcher

Par peur de troubler l’âme

De notre ancêtre qui avait quitté

Depuis de longues années ce jardin.

 

Seule mère avait le droit de la nettoyer

Et, quand il faisait mauvais temps,

De la couvrir d’un drap étincelant de blancheur.

 

O jour, priais-je souvent en admirant

Avec crainte la belle chaise de fumeur,

Révèle-moi les choses étranges

Liées à la mémoire de grand-père !

 

Ô vent qui poursuis, la nuit, l’éclat de la lune

Raconte-moi l’histoire de sa vie !

 

Parfois, quand le soleil disparaissait

Derrière la ligne adamantine des collines,

J’entendais le bruit presque immobile

Des fines feuilles du peuplier et

Le murmure duveteux des ailes des anges,

 

Une ombre gracieuse, vêtue d’une robe blanche

S’approchait de la chaise de fumeur

Et y posait, avec une grande délicatesse,

Un petit bouquet de violettes,

Levait les bras vers le ciel et chuchotait :

Âme, voilà le bouquet de violette

Que tu n’as pu m’offrir le jour de nos fiançailles !

À présent, j’ai peur de ton retour !

 

Ô senteur évanouies des êtres morts,

Âmes qui attendez le miracle de l’enfantement

Brise clémente touchant avec tendresse

Les visages de ceux qui savent vivre encore !

Ô chaise de fumeur de grand-père,

Temps érodé par l’eau salée de mes larmes d’enfant

Remplis mes plaies de clarté et d’amour !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 9 avril 2020