Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

ORANGE ET CARMIN TOMBE LE SOIR - français

PDF
Imprimer
Envoyer

ORANGE ET CARMIN TOMBE LE SOIR

Orange et carmin tombe

Le paisible soir sur la vallée rose.

Le destin souriant

Frappe au porche orné d’écussons

Et entre dans ma demeure bénie !

 

Il m’apporte des blancs iris de ton cœur

Et l’ombre de ta silhouette

Qui grandit démesurément dans le ciel violet.

 

Tout cela dans mon antique demeure solitaire

Où seuls sur la table de noyer blanc

Sont posés la cruche d’eau de source,

Le pain à la croûte dorée

À peine sorti du grand four

Et un vase bleu plein

De magiques fleurs des champs !

 

Guiternes et mandores, violes et chalemies,

Bendirs et plastérions

Ornent les murs de velours,

Leur musique médiévale

Enchante de leurs voix  archangéliques

Dans la haute nuit mon cœur seigneurial !

 

Un grand choeur d’anges vient parfois

Rendre visite à mon âme,

Ensemble nous saluons à genoux

L’étoile de l’amour céleste

Avec des lys dans nos mains transparentes.

 

Le soir tombe,

Le vent amical apporte les beautés de la terre

Jusqu’à nos lèvres assoiffées !

Tombe le soir

Et la nuit avec son voile bordeaux

Paraît derrière les donjons élancés !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 13 février 2020

 

Glose :

 

La guiterne est un instrument de musique médiéval à cordes pincées. La guiterne est jouée avec un plectre et a des cordes en boyau, comme on peut voir dans les enluminures de manuscrits commençant au XIIIe siècle.

 

La mandore ou mandole également connue sous le nom de gallizona ou de gallichon, est un instrument de musique à cordes du Moyen Âge, semblable au luth, avec 3, 4 ou 6 cordes et qui produit un son plus aigu. Sa caisse en forme de demi-poire préfigure la mandoline dont elle est l'ancêtre.

 

La viole est un instrument à cordes frottées et à frettes dont on jouait avec un archet. Elle peut en fait être considérée comme un luth à archet. Elle diffère du violon par son nombre de cordes, la viole en possède six, et par la façon dont le joueur la tient, c’est-à-dire sur ou entre ses genoux. Il existe des modèles différents de violes, nommés selon leur taille. Ce sont le dessus de viole, la viole de gambe alto, la viole de gambe ténor, la basse de viole de gambe, la grande basse de viole de gambe, la contre basse de viole de gambe

 

La chalemie est un instrument à vent et anche double. Très largement utilisée à l’époque médiévale, la chalemie appartient à la famille des hautbois, dont elle est l’ancêtre. Son timbre puissant accompagnait idéalement la cornemuse. Ces deux instruments associés créaient en effet un son riche en harmoniques, c’est pourquoi ils étaient souvent associés. La chalémie émettait une sonorité haute et elle était jouée selon la technique de la respiration circulaire. Les troubadours et autres joueurs de chalemie en jouaient le pus souvent dehors, car sa sonorité robuste accompagnait parfaitement les fêtes populaires et autres évènements festifs se déroulant en plein air..

 

Le bendir est un instrument de percussion qui existe toujours aujourd’hui. Il s’agit d’un tambour sur cadre mesurant environ 400 mm de diamètre. Le cadre est en bois et est recouvert d’une peau de chèvre sur laquelle jongleurs et troubadours tapaient à l’aide de leurs paumes et de leurs doigts. Le bendir est également pourvu d’un timbre de cordes en boyau dont la fixation se fait tout le long de la peau. Le bendir émet un son bourdonnant et peut se jouer debout ou assis. Le joueur doit positionner son bendir à l’horizontale pour en jouer.

 

Le psaltérion ou nonca est un instrument de musique à cordes qui apparaît au Moyen Âge ; il est fréquemment représenté, illustré ou sculpté à partir du Xᵉ siècle.