Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Viens à moi ce soir - français

PDF
Imprimer
Envoyer

VIENS À MOI CE SOIR

(fantaisie)

Viens à moi ce soir,

Viens, ô âme blanche,

Viens par le petit sentier aérien

Où fleurit le délicieux

Daphné au parfum princier.

Là où tes pas donnent une ombre parme

À chaque cœur frappé

Par la mauve nostalgie.

 

Songe des jours, veillée des nuits,

Princes impériaux aux visages d’azur,

Cavaliers transparents de l’ordre des iris,

Et toi, belle et éthérée,

Toi, ô âme, toi qui aimes dormir

Dans les bras libres des brises

Au suave parfum de mirabelles,

Toi à qui je tends une coupe

Pleine de soleil et de verte tendresse.

Les frêles parulines des heures,

Mimosas et crocus des jours de soie,

Joyeux caquetage des poules,

Le ciel endormi au fond des puits.

 

Bonté qui lie l’univers à la parole,

Bréviaire des psaumes et des pensées,

Haut savoir du translatio studiorum !

 

 

Ô âme aimée, viens à moi ce soir !

 

Cœur dans le cœur, joie dans la joie,

Transfigurés, nous resterons calmement assis

Dans le silence de flocons de neige

Avec les magnifiques fleurs de glace

Écloses sur les vitres.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 31 janvier 2020

 

Glose :

 

Le Daphné odora est une espèce de plantes du genre Daphne et de la famille des Thyméléacées. Il s'agit d'un arbuste d'hiver à croissance lente, sous forme buissonnante, atteignant une hauteur de 120 cm à maturité.

 

La paruline jaune (Setophaga petechia anciennement Dendroica petechia) est une espèce  de passereaux appartenant à la famille des Parulidae.

Translatio studiorum : La translatio studiorum ou transfert des études est le déplacement de la connaissance des textes grecs de l'Antiquité du monde grec vers le Proche-Orient perse et syriaque, puis arabe oriental (Bagdad) puis arabe occidental (Cordoue, Tolède), jusqu'à la renaissance intellectuelle du XIIe siècle qui marque sa redécouverte par l'Europe latine. Il s'agit d'un long phénomène de déplacements successifs des textes (principalement ceux d’Aristote et Platon) et des centres d'études occupant tout le Moyen Âge sur près de six siècles (de 529 à 1100).

On peut considérer que la translatio studiorum commence en 529 apr. J.-C., lorsque Justinien  fait fermer l’École d’Athènes, et se termine au moment de la renaissance du XIIe siècle, avec l'apparition des écoles de dialectique aristotélicienne à Paris.