Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Janvier - français

PDF
Imprimer
Envoyer

JANVIER

« Je te prie de me laisser dormir et me mêler au temps »

Valentine Penrose

Janvier !

Immobilité dans l’immobilité

Des choses et des mots.

 

Les anémones au rebord

De la fenêtre

Et cette amertume

Au fond de la gorge,

La langueur jaune des heures !

 

Le disque violet des pensées

Et le silence tutélaire

Qui répand son arôme de jacinthe.

 

L’indéchiffrable poésie

De Valentine Penrose

Sur la table ouverte

À toutes les menues joies

D’une vie ordinaire.

 

Et les visions du passé

Qui traversent le cœur

Comme l’eau trouble

D’un fleuve ocre..

 

Ô ange, j’aime

Les humbles fleurs

De cette solitude bénie.

 

Cristal de l’air glacé,

Douce senteur de verveine,

Lenteur énigmatique du temps

Endormi dans les fleurs rouges des géraniums !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 22 janvier 2020

 

Glose :

 

Valentine Penrose, née Boué à Mont-de-Marsan (Landes) le 1er janvier 1898 et morte à Chiddingly, East Sussex (Angleterre)  le 7 août 1978, East Sussex (Angleterre), était une écrivaine, poète et plasticienne (collages) surréaliste française.

 

Fille de colonel, elle épouse en 1925 le poète, peintre et photographe anglais Roland Penrose, l'un des introducteurs du Surréalisme en Angleterre. Ils fréquentent les surréalistes parisiens, en particulier Paul Éluard, Max Ernst et Joan Miró.
En 1926, ses premiers poèmes sont publiés dans la revue "Les Cahiers du Sud".
En 1929, au cours d'un voyage en Égypte, Valentine Penrose rencontre un gourou espagnol, le Comte Galarza de Santa Clara.


Elle fait une apparition dans le film de Luis Buñuel et Salvador Dalí « L'Âge d'or » (1930).
En 1936, passionnée pour la philosophie de l'Inde et l'hindouisme, elle quitte son mari pour vivre dans un ashram avec la peintre Alice Rahon Paalen, épouse de Wolfgang Paalen.
Elle revient en Angleterre en 1939 et rejoint le groupe surréaliste de Londres.
En 1944, elle s'engage dans l'armée française comme soldat de 3e classe. Elle est envoyée en Algérie.

Après la guerre, Valentine Penrose partage sa vie entre l'Angleterre, chez Roland Penrose qui s'est remarié avec la photographe Lee Miller et la France, dans sa famille.

En 1962, elle publie un récit historique sur Erzsébet Báthory, surnommée la "Comtesse sanglante". Annoncé par Georges Bataille dans son livre « Les Larmes d'Éros », ce livre rencontre un succès public et impressionne les surréalistes. En 1971, le cinéaste Peter Sasdy s'en inspire pour son film « Comtesse Dracula », avec Ingrid Pitt dans le rôle principal.

Mis à jour ( Mercredi, 22 Janvier 2020 15:33 )