Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Que" disent ces guttes de pluie - français

PDF
Imprimer
Envoyer

QUE DISENT CES GOUTTES DE PLUIE

Que disent ces gouttes de pluie,

Perles nacrées accrochées à tes cils de soie ?

Que dit le vent qui chante

Et fait flotter tes cheveux de chanvre

Dans l’air bleu de cette journée triste ?

 

Ah, ces heures en suspens,

Le style phosphorescent des poèmes,

Notre expérience brouillée du temps,

Les désinvoltures souveraines de l’histoire,

Les paroles meurtrières des hommes révoltés !

 

Mon ange, l’ailleurs dont nous rêvons

Est souvent proche de nos maisons,

Proche des allées fleuries de nos jardins !

 

En regardant le calme serein

De ton visage de neige immaculée,

Il me vient à l’esprit la bonté sublime

De saint Julien de Tolède,

L’archevêque à l’âme flamboyante,

L’homme à la dignité ecclésiale irréprochable!

 

Que la lumière de sa vie nous guide

Sur les chemins de la divine miséricorde,

Que son courage nous montre la beauté

Da sa présence stoïque

Face aux troubles terribles du temps !

 

Comme lui, mon ange,

Aimons ce monde en toute sincérité

Et sans circonvolution

En mettant nos vies en perspective

Avec le destin de l’univers.

 

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 4 décembre 2019

 

Glose :

 

Julien II de Tolède (San Julián de Toledo), né à Tolède en 642 et mort en 690,  est un archevêque de Tolède, capitale du royaume wisigoth d’Espagne,

Julien étudia à l'école épiscopale de Tolède. Il devint diacre en 669-670. Le 29 janvier 680 il succéda à l’évêque Quiricus. Durant son mandat sont établis les XIIe, XIIIe et XIVe conciles du royaume wisigoth qui ont condamné definitivement l’hérésie de l’arianisme. Il travailla avec également à la conversion des Juifs du royaume, mais avec une certaine conciliation, lui-même étant issu d'une famille juive convertie. À sa mort, son successeur, Félix de Séville lui consacra une hagiographie dont J. Hillgarth dit :

« C'est le portrait d'un grand évêque de son temps, remarquable pour sa défense de l'Église, toujours attentif à son rôle de pasteur, dénué de crainte dans son attitude envers les grands, célébré avec raison pour sa bonté envers les pauvres, se faisant le serviteur de son peuple »

 

Circonvolution (n.f.) : du latin circumvolutus, « roulé autour ».Fait de s’exprimer de façon complexe, spécialement en tournant autour d’une idée centrale. Le plus souvent en exprimant quelque chose de façon indirecte, ce qui rapproche le sens de celui du terme « détour ».