Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La mort de Lichas - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

 

LA MORT DE LICHAS

 

Iole et Déjanire, Trachis et Héraclès,

La vaporeuse tunique chargée de poison,

L’abîme des passions, la rage des trahisons,

Lachis, l’ami aimé dans les bras d’Hadès !

 

Déesses, pleurez la mort du magnifique enfant

Couvrez de roses son corps, fleur arrachée au temps !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 14 novembre 2019

 

Glose :

 

Dans la mythologie grecque, Lichas est un compagnon d’Héraclès. Envoyé par son maître Héraclès à Trachis,  c'est Lichas qui apprend à Déjanire l'amour du héros pour Iole, fille du roi Eurytos. Déjanire le charge alors de remettre à son mari la tunique empoisonnée de Nessos qu'elle croit contenir un philtre puissant. Mais sitôt qu'il la revêt, Héraclès sent son corps se consumer. Pensant à une perfidie de Lichas, il l'attrape par le pied, le fait tournoyer et le précipite dans la mer Eubée.

Selon Ovide, un rocher, auquel on donne son nom, se forme à l'endroit de sa chute.

Trachis (en grec : Τραχις) est un dème de la Grèce antique, au sud du fleuve Sperchios, peuplée par les Maliens.

Sa principale ville était aussi dénommée Trachis ; elle fut renommée en 426 av. J.-C. Héraclée de Trachis (en latin Heraclea Trachinia). Elle était située à l'ouest des Thermopyles et juste au sud du golfe maliaque. C'est là que demeurait Déjanire, la femme d’Héraclès. Celui-ci y revêtit la fatale tunique de Nessos. Une tragédie de Sophocle, qui représente la mort d'Héraclès, est intitulée Les Trachiniennes.

 

Hadès : dans la mythologie grecque, les Enfers sont le royaume des morts. C’est un lieu souterrain où règne le dieu Hadès, raison pour laquelle on parle souvent de « royaume d’Hadès » ou de l’Hadès tout court, ainsi que de sa femme, la déesse Perséphone.

La tunique de Nessos : Dans la mythologie grecque, Nessos ou Nessus (en grec ancien : Νέσσος / Nessos, en latin Nessus) est un centaure, issu comme la plupart de ses congénères de l'union d’Ixion et de Néphélé. Le poète romain Valerius Flaccus cite « le blanc Nessus » parmi les centaures combattant les Lapithes, mais il le décrit prenant la fuite.

 

Après la mort de Chiron et la dispersion des centaures, il se fixe sur les bords du fleuve Événos où, selon Apollodore (II, 7, 6) et Diodore, il vit en faisant payer la traversée aux voyageurs. Mais il est surtout connu pour son affrontement avec Héraclès : alors que le héros, accompagné de sa femme Déjanire, cherche à traverser l'Événos, Nessos lui propose de se charger de Déjanire. Héraclès accepte, mais ayant traversé le fleuve, il entend les cris de sa femme dont Nessos essaie d'abuser sur l'autre rive. Il décoche alors une de ses flèches enduites du poison de l’Hydre de Lerne sur le centaure.

 

ENGLISH :

 

The Death of Lichas

 

Iole and Deianira, Trachis and Heracles,

the diaphanous tunic steeped in poison,

the abyss of passion, the rage of treason,

Lachis, the beloved friend in the arms of Hades!

 

Goddesses, weep for the death of the wondrous child,

cover with roses his body, a flower uprooted from time!

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

Mis à jour ( Vendredi, 15 Novembre 2019 10:20 )